Servir de repères

La cérémonie des vœux réciproques, de la nation au président de la République à travers les corps constitués et le corps diplomatique et du Président de la République à la nation aura lieu officiellement le 09 janvier au Palais d’ Iavoloha. La cérémonie traditionnelle est considérée au commencement de l’année nouvelle comme le jour de la rentrée politique. Les discours qui ont lieu ne reflètent pas seulement le bilan de l’année écoulée, mais aussi des perspectives pour celle de la nouvelle. L’occasion donne au président de la République de montrer le chemin à prendre pour un meilleur avenir.

Servir de repères

             Cette grand -messe d’Iavoloha aura lieu deux semaines avant le premier anniversaire de l’investiture du président Hery Rajaonarimampianina. Les deux événements ne se confondent pas. Ils se complètent dans la mesure où c’est dans le discours d’investiture qui fait office après les élections de référence de la vision, des choix et des priorités du nouveau régime au pouvoir que le président de la République a présenté ses vœux à la nation. En un an, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Où se trouve-t-on aujourd’hui par rapport à cette ligne de départ ? Les discours de vœux et de retrouvailles d’Iavoloha seront d’autant plus importants qu’ils permettront de faire le point et de servir de repères pour la nouvelle année.

Parmi les objectifs que le président de la République a mis en exergue en termes d’exigences au début de son mandat, celui de «rassembler les Malgaches» a pris le pas sur les autres. Les mesures prises durant le mois dernier y contribuent grandement. Les événements se sont précipités dans ce sens, depuis que l’exilé d’Afrique du Sud est de retour en catimini. Hery Rajaonarimampianina a pris la direction de la réconciliation nationale et a accepté de participer au sommet des cinq chefs d’Etat organisé par le FFKM. Le processus se poursuit mais il faut se rendre à l’évidence que des étapes significatives ont été réalisées en très peu de temps en conformité avec les aspirations profondes de la population. Notamment, sur le cas Marc Ravalomanana, transféré à sa résidence de Faravohitra, plus libre dans ses mouvements bien que fortement surveillé par les forces de l’ordre, sur les prisonniers politiques qui ne se résument plus en la libération du menu fretin mais des plus célèbres, sur la nomination de nombreux généraux qui réduisent grandement les frustrations au sein des forces armées. Au bout du compte, le mandat du président Hery Rajaonarimampianina, commencé dans le tâtonnement a avancé à grands pas en faveur de la réconciliation. Celle des forces armées s’est précisée, celle des politique et économique devraient pointer son nez en vue de la lutte contre la pauvreté et des prochaines élections communales et sénatoriales. En effet, le président a besoin de s’entourer d’urgence des compétences de tous bords pour renforcer l’unité nationale et créer un Madagascar de l’excellence. 2015 pourrait être l’année du développement et de la croissance économique.

Zo Rakotoseheno

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication