La diversité au rendez-vous

Le Premier ministre Jean Ravelonarivo est assurément débordé par les consultations. Il ne s’est donné que quelques jours pour former son gouvernement. Un pari que bien peu de ses prédécesseurs ont réussi à gagner. Certains ont mis plusieurs semaines. La tâche n’est guère facile dans ce nouveau temps du mandat de Hery Rajaonarimampianina. Il faudra arriver à monter une équipe de travail ou de combat, cohérente et soudée pour réaliser les réformes envisagées. Comme d’habitude à pareil moment, l’offre est toujours loin de pouvoir satisfaire la demande. Une trentaine de places pour des centaines de prétendants ministres.

La diversité au rendez-vous

           Une chose est sûre, la diversité sera au rendez-vous. Au-delà d’une forte présence HVM prévisible pour assurer continuité et fidélité, le gouvernement ne se dérobera pas à l’ouverture sur d’autres formations politiques alliées, voire aux organisations nationales. Non seulement parce que le processus de réconciliation nationale est en marche, mais le pays traverse encore une période politique délicate qui invite au renforcement de l’unité nationale et à l’association d’autres sensibilités politiques. Le Président de la République en est conscient lorsqu’il souligne dans son discours de vœux que « le temps de l’Union sacrée des « Malagasy » est venu pour construire un lendemain meilleur pour nous tous, pour nos enfants et pour nos petits-enfants ». Il ajoutera que  2015 sera l’année de l’édification des piliers des travaux de développement. On peut prévoir dans cette formule d’union, l’entrée des ministres de la mouvance Ravalomanana dans le gouvernement. Il est fort possible qu’il sera accordé plus de portefeuilles qu’auparavant. L’entente entre Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana est réelle. Il semble en être de même avec Didier Ratsiraka qui a été présent au palais d’ Iavoloha lors des vœux des constitués et du corps diplomatique. Le nombre de ministères à accorder à ces alliés reste cependant à deviner. En effet, si le TIM fait partie de la plate-forme pour la majorité présidentielle, ce n’est pas le cas de la mouvance Ratsiraka qui n’a pas participé aux dernières élections législatives, et par conséquent n’a pas de députés. Quant à la mouvance du Pr Zafy Albert, sa participation dans le gouvernement n’est pas non plus à écarter. Bien que le « prof » se montre discret et réservé, il ne semble pas y avoir de divergences apparentes entre Hery Rajaonarimampianina et lui. Quant à Andry Rajoelina et l’alliance d’ Ambodivona qu’il a formée, le fossé qui sépare d’avec le régime au pouvoir est profond. Cette mouvance pourrait être la seule qui ne soit pas dans le gouvernement de l’union sacrée que le Premier ministre Jean Ravelonarivo présentera dans quelques jours.

Zo Rakotoseheno

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication