Pacte non nécessaire

Jacaranda

Les résultats définitifs des élections communales ne sont pas encore proclamés que les discussions sur le « pacte de responsabilité » font déjà couler beaucoup d’encre. Même s’il y a plus d’un mois de cela, une partie des députés et le président de la République se sont déjà rencontrés, l’élaboration du pacte n’était pas prévue avant la tenue des élections communales. Maintenant que les résultats électoraux permettent d’actualiser les nouveaux rapports de forces politiques au niveau national, les politiciens réfléchissent sur le contenu du pacte en se basant sur ces données nouvelles. Ils estiment que l’apaisement recherché vient des résultats électoraux. La mise en place d’un pacte de responsabilité devrait le renforcer afin que le pays puisse comme le souhaite le président de la République s’atteler à la mise en œuvre de son programme de développement.

Pacte non nécessaire

Les discussions des coulisses tournent autour de la recherche d’une majorité stable à l’Assemblée nationale pour mettre fin aux tentations de déstabilisation. Les institutions devraient arriver à pouvoir se respecter et renforcer leurs rôles respectives si elles ne visent que l’intérêt général et celui supérieur de la nation. On se rend compte au sein du public que beaucoup de temps est perdu dans les querelles politiques stériles. Le pays n’avance pas comme il se doit alors qu’il est revenu à l’ordre constitutionnel depuis un an et demi. Le pacte de responsabilité n’est pas nécessaire si les institutions s’engagent à assumer leur responsabilité selon les principes et l’éthique défendues par la Constitution. Il faut en finir par exemple avec les détournements d’ordre du jour à l’Assemblée nationale. Les dépenses de l’Etat s’accroissent plus que prévu avec les sessions extraordinaires. Jusqu’à présent, la loi rectificative des finances n’est pas votée. Le gouvernement et l’administration se voient limités dans leurs actions et leur fonctionnement. Il faut en finir aussi avec cette majorité instable. Les députés doivent choisir définitivement leur camp politique pour ne pas favoriser la corruption au sein de l’Assemblée nationale. Le pacte de responsabilité, finalement est une affaire de respect des rôles de chaque institution pour l’intérêt général et non pas pour les intérêts particuliers. Les nouveaux rapports de forces politiques établis à partir des résultats des élections communales ne permettent pas seulement de s’orienter vers les décisions à prendre en faveur de l’intérêt général mais aussi de procéder aux élections sénatoriales dans l’objectif d’un Parlement stable et équilibré avec les deux chambres mises en place.

Zo Rakotoseheno

Blueline Air Fiber

Share This Post

12 Comments - Write a Comment

  1. C’est toujours le peuple qui est victime. Pauvre de nous.

  2. Oui, ce système a été hérité avec toutes ces casseroles derrières. Le
    régime en place tente à tout prix de redresser tous les torts des anciens
    dirigeants mais on ne le laisse pas faire.

  3. Bien vu Ry Akama Randriabé. Le système que l’on a hérité de ce TYPE D’Etat-PADESM Féodal Précapitaliste, complètement sous le joug du néocolonialisme du Capitaliste-Impérialiste Frantsay en Particulier. Quant à la « CONSCIENCE » de nos politicards mpilalao-politika mpiady seza VVV ou FVV ? Il ne faut pas compter là-dessus ! Si le HERY-Martial/HVM (Hery-very vaovao ho an’i M/scar !) veut sauver et consolider son jeune « régime et Pouvoir ». Il n’a qu’à appliquer la « DICTATURE DE LA CONSTITUTION ou la CONSTITUTION DICTATORIALE » ni plus ni moins ! C’est quoi et en quoi consiste exactement ce soi-disant « PACTE DE RESPONSABILITE ? » à M/scar, on ne fait que copier et plagier idiotement toutes ces « MAUVAISES GENERALITES ou ABSTRACTIONS MAUVAISES » venant de la Frantsa Reny-mamely. un philosophe du XIXè siècle écrivait dejà, en ces termes : « JE LES INVITAI à ne pas se contenter de VAGUES RAISONNEMENTS,
    « de PHRASES POMPEUSES, à ne pas se MONTRER TROP COMPLAISANTS vis-à-
    « vis d’eux-mêmes, à S’ATTACHER à ANALYSER exactement les SITUATIONS
    « CONCRETES, et à faire preuve de CONNAISSANCES PRECISES,etc ». Mon cher Akama Randriabé vous avez vu juste et entièrement raison. Certains de nos Politicards mpilalao-mpolitika et DAHALO politika malagasy en ce moment, ne pensent et ne rêvent déjà qu’aux « délices électorales PRESIDENTIELLES de 2018 », alors même que « beaucoup d’eaux turbulentes » peuvent couler sous le Pont de l’IKOPA., d’ici là ! En France actuellement, l’affaire du « PACTE DE RESPONSABILITE » de François Hollande se heurte à la résistance des Syndicats, car la Bourgeoisie Patronale ne joue pas le jeu. (cf, l’interview de Jean-Claude Mailly, secrétaire de F.O, sur France-Inter du 20-08-2015 de 8h30) Alors cette affaire de « PACTE DE RESPONSABILITE » version politika malagasy de ce HERY-Martial/HVM, appliqué à la Conjoncture politique actuelle malagasy ?C’est une DEMARCHE BOITEUSE sans issue , sans avenir , dans la mesure où les « INTERETS ANTAGONIQUES DE CLASSE » des uns et des autres sont diamétralement « IRRECONCILIABLES et INCONCILIABLES ».Ce « Pacte de Responsabilité » connaîtra le même destin que l’autre affaire piteuse de soi-disant « RECONCILIATION NATIONALE ». Tous ces partisans « TSANGAN’OLONA et TSANGAN’ANARANA » pro-HERY-martial/HVM (HERY-VERY ho an’i M/scar izahay mandrapidabokay. Miaraka MISAOSY amin’i HERY-Martial izahay mandrapahafatinay. AMEN ! Bonne réflexion et bon appétit ! Vive la Dictature de la CONSTITUTION.! VIVA LA CONSTITUTION DICTATORIALE..! Hôay marina mafy! AMEN é..!

  4. HERY-martial est un  » HERY VAOVAO POUR M/scar » qu’il le démontre, qu’il le prouve en actes. C’est lui le garant de la CONSITUTION. N’est-ce pas? S’il veut une  » MAJORITE PARLEMENTAIRE solide, stable et fiable » pour son régime et son équipe. Il n’y a pas d’autres issus pour lui que de relever le defi, en appliquant et en faisant jouer LA CONSTITUTION, encore et toujours la CONSTITUTION et rien que la CONSTITUTION. Pourqui avoir peur des ELECTIONS..? Jacques CHIRAC et Francois MITTERAND avaient-ils eu peur du SUFFRAGE UNIVERSEL. ? Pourquoi une/des ELECTIONS deviendraient-elles ou seraient-elles subitement et tout à coup DRAMATIQUES pour M/scar et son Peuple ? N’avons-nous pas (ou) n’aurions-nous pas acquis une tradition ÉLECTORALE démocratique à
    M/scar ? De nouvelles ELECTIONS seraient dramatiques dans le CLIMAT ACTUEL, dites-vous ? Vous oubliez trop facilement le fait que toutes nos « ELECTIONS » anterieures, se sont toutes déroulées dans de CONJONCTURES poliquement DRAMATURGIQUES. Mais…mais cela n’a pas empêché le  » HERY-martial  » alias « vaovao/HVM » de se faire ELIRE par le  » FORCEPS DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES ».(2014) Ce serait dramatique POUR TOUT LE MONDE, dites-vous ? Mais qui c’est ce « Tout le monde » dont vous parlez ? Est-ce les chômeurs, les ouvriers déjà en greve, les DAHALO, les paysans pauvres ou les mpilalao-politika mpiady seza VVV ou seza FVV, ou les partisans de la doctrine du « TSANGAN’ANARANA et du TSANGAN’OLONA? » et les etc..? Quant à Mr. PATRICK RAJOELINA ? On connait qui est-il réellement et que fait-il exactement, et ce depuis le mouvement de Mai 1991. Donc, point besoin de s’etaler sur le personnage ( c’est un grand specialiste du journalisme politique des plus généraux. N’est-ce-pas ?) De quoi redoutez-vous exactement ? M/scar et le Peuple malagasy ont toujours connu, vécu et subi tant de  » PUTSCHS ou COUPS D’ETAT en tous genres et de tous styles : COUPS D’ETAT MILITAIRE, PARLEMENTAIRE, ELECTORALE etc..! »( et CLERICALE.N’est-ce pas ?) le Peuple laborieux malagasy n’a en fait RIEN A PERDRE. Mais c’est plutôt vous cher concitoyen. ! Donc allons-y pour : VIVE LA CONSTITUTION..! VIVE LE SAUSSICON.! VIVE LES ELECTIONS.! VIVE LA COLLABORATION ET LES COMPROMISSIONS! VIVE LA RECUPERATION des députés INDEPENDANTS, des députés VACILLANTS et. OSCILLANTS. Bonne réflexion et bon appétit ! AMEN pour tous les mpilalao-politika polimifiritra en seza VVV ou FVV du TSANGAN’OLONA et TSANGAN’ANARANA. PISO DIHA izahay mandrapahafatinay…AREMA izahay mandrakizay.. ! MAPAR izahay mandrakizay…HERY/HVM izahay mandrapahafatinay Doria Amen et les etc! HERY VERY VAOVAO ho an’i M/scar ! AMEN..!

  5. moi je dis tout simplement qu’on hérite d’un système qui est condamné a échouer
    il nous faut vraiment une réelle prise de conscience de nos politiciens … ce qui ne risque pas d’arriver d’ici peu … ignorance et égoïsme aidant

  6. Précisons, pour rassurer tout un chacun, que M. Patrick Rajoelina (expert en journalisme politique et homme de réseau franco-malgache) n’a aucun lien de parenté avec Andry Rajoelina. Cela dit, la dissolution de l’Assemblée nationale (donc l’organisation de nouvelles élections au plan national) n’est sans doute pas la meilleure solution. Le président Hery a probablement raison de vouloir se constituer une majorité confortable en tablant sur les indépendants et tous les indécis qui, peu à peu, comprennent que le Mapar est mort-né. En outre, quelques députés Tim, au prix de quelques ministères, pourraient être tentés par l’aventure et cela pourrait même très bien servir les intérêts de Marc Ravalomanana en 2018. Qu’en pensez-vous ? De nouvelles élections, dans le climat actuel, seraient absolument dramatiques, pour tout le monde, et ouvriraient la porte à un putsch militaire. Les militaires sont très bien dans leurs casernes. Un point c’est tout.

  7. La meilleure chose à faire pour les parties en guerre, c’est de se donner la main et se tourner vers une paix durable, par conséquent une stabilité pérenne et une entente entre les insitutions politiques

  8. La Démocratie ? C’est d’appliquer et utiliser LA CONSTITUTION, quand cela est necessaire. La constitution…la constitution et rien que la Constitution, et encore la Constitution, et toujours la Constitution. Sinon ce sera la RÉVOLUTION SOCIALE en bout de course. Le seul moyen pour ce PREZIDA HERY-martial c’est d’avoir une Majorite parlementaire à l’Assemblée Nle, pour pouvoir se débarrasser de ces soi-disant  » DEPUTES VERSATILES DETRACTEURS » et d’utiliser la CONSTITUTION comme l’avait fait JACQUES CHIRAC en 1997 et FRANCOIS MITTERAND après sa victoire en Mai 1981. Donc, le HERY-martial , en tant qu' »Homme fort du moment » à M/scar avec sa. « Nouvelle et recente Formation politique : H.V.M » devrait oser (voire même être obligé) DISSOUDRE cette ASSEMBLÉE NATIONALE de Tsimbazaza, pour avoir sa nouvelle MAJORITE PARLEMENTAIRE. Sinon le HERY-martial/HVM pourrait avoir des difficultés à posteriori. D’ailleurs, Le HERY-martial/HVM a failli être victime de 2 tentatives  » COUPS D’ETAT PARLEMENTAIRE » de ces députés versatiles, détracteurs opportunistes, en moins de deux semaines. ! Et sans l’intervention vigoureuse de son maitre-mentor, Mr PATRICK RAJOELINA ( membre du PSF et de la cellule aux affaires Africaines et malgaches du Palais de l’Élysée et de l’équipe du Quai d’Orsay. Svp!) le HERY-MARTIAL/HVM aurait deja subi le même destin politico-historique que le Pr ZAFY (en 1996). Nous disons donc: VIVE…VIVE LA CONSTITUTION et toujours l’application et le respect de LA CONSTITUTION..! A BAS TOUS LES DÉTRACTEURS.. ! A BAS LA DÉSTABILISATION.. ! VIVE LE  » PACTE DE RESPONSABILITÉ.. !  »
    Bonne réflexion et bon appétit CONSTITUTIONNEL..! Vive le SUFFRAGE UNIVERSEL ! AMEN !

  9. Justement, il n’y a pas de pouvoir d’opposition, il n’y a que des détracteurs qui veulent renverser le régime dans notre pays. Or ce n’est pas la meilleure facon de conduire la politique, c’est juste bon à semer le trouble et faire vivre la misère au peuple…

  10. amboary ny làlana fa io ihany no lakile ny fampandrosoana e! Le reste c’est du bla bla !

  11. Toute démocratie a besoin d’une opposition. Le problème, à Madagascar, c’est de trouver une opposition intelligente et constructive qui ne songe pas qu’à ses avantages en nature, comme une vieille prostituée…

  12. L’apaisement POLITIQUE est possible si l’on peut se débarrasser une bonne fois pour toute des députés frondeurs qui œuvrent pour l’intérêt de leurs leaders respectifs et le leur. Le caractère versatile des membres qui composent l’AN risque de faire faux-bond encore une fois au Président. Hery Rajaonarimampianina doit rester vigilant et ne pas se laisser faire. Le régime doit montrer de la fermeté et les parlementaires doivent choisir leur camp : opposants ou partisans.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.