Passation, on s’énerve

Jacaranda

Passation ? Encore ratée pour la maire élue de la commune urbaine d’Antananarivo. Cela fait un peu trop de temps qu’elle attend dans l’impatience. Le scrutin des élections communales a eu lieu fin juillet. Deux mois et quelques jours déjà se sont écoulés et elle n’est toujours pas installée dans son fauteuil. Il y a de quoi s’énerver surtout si l’on craint la mauvaise foi de la part de l’Etat. Néanmoins, Lalao Ravalomanana ne se lasse pas, ne recule pas. Elle vient chaque jour à l’Hôtel de ville pour affirmer sa victoire et son élection comme première magistrate femme de la ville.

Passation, on s’énerve

       Les explications du PDS ne semblent plus convaincantes parce qu’il se défile au dernier moment à chaque fois après avoir promis la passation. A se demander si son comportement ne relève pas plus de la politique que de la sincérité. En effet, bien que les deux leaders du Tim et du HVM aient apparemment enterré la hache de guerre après qu’ils se soient rencontrés pour aplanir les divergences, des grains de sable font toujours grincer la machine. Il en est ainsi de cette passation entre le PDS et Lalao Ravalomanana à chaque fois reportée au point d’enrager le TIM. Y aurait-il de l’hypocrisie dans les relations établies politiquement entre les deux partis pour que le PDS n’obtienne pas sa notification de la part des autorités supérieures. Quoi qu’il en soit, à l’Assemblée nationale, les positions affichées n’ont pas changé. Le Tim est dans l’opposition alors que le poste de chef de l’opposition ne le tente guère depuis tout ce temps. Il préfère apparemment jouer le jeu en se complaisant dans les règles de la politique à géométrie variable. Le HVM, pour sa part, est toujours en mal de majorité. Le mémorandum pour la stabilité en aurait obtenu mais tant qu’aucun vote ne soit effectif, les doutes existent. Les menaces de rejet du projet de loi sur la nouvelle Ceni ne sont pas encore totalement écartées. Une chose est sûre, il n’y a que trois grands courants politiques qui ont émergé aux dernières élections communales. Le HVM qui fait figure de gagnant avec près du millier de communes obtenu. Le TIM est classé deuxième et le Mapar troisième. Ces trois forces se font mutuellement peur dans la réalité des négociations. Sans faire de procès d’intention, qui sait si ce ne sont pas les hésitations de certains députés à l’Assemblée pour le mémorandum qui freinent les décisions de passation de la mairie de la capitale. Mais n’anticipons pas aussi loin, car la passation entre le PDS et Lalao Ravalomanana se fera sûrement mais le moment venu pour les deux parties.

Zo Rakotoseheno

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Le PDS (ex) a la peur bleue : Les détournements et autres malversations seront découverts lors de la passation. Soyez vigilante Neny.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.