Riches mais pauvres !

Jacaranda

Contre toute logique, l’Afrique qui est le continent le plus riche de la planète, abrite les habitants les plus pauvres au monde. Sur les 25 pays où l’on recense le « plus de pauvreté », seuls 3 ne sont pas africains.

Riches mais pauvres !

Selon le classement Forbes basé sur le PIB par tête que leur attribue le Fonds Monétaire International pour cette année, 23 des 25 pays qui produisent le moins de richesses, se trouvent en Afrique. Même si elle s’était détachée du Gondwana depuis des millions d’années, la Grande Ile occupe le 5e rang dans ce triste classement avec un PIB par habitant de 392,6 dollars courants en 2015. 4 pays africains seulement sont plus pauvres que Madagascar, à savoir, le Burundi, la République Centrafricaine, le Malawi et la Gambie. Le reste du tableau noir – c’est le cas de le dire – est moins pauvre pour ne pas dire plus riche que l’île rouge. Et dire que d’après un autre classement établi par le même magazine américain, sur les 25 hommes les plus riches d’Afrique francophone, figurent 4 Malgaches qui sont en fait trois « Karana » et un « Vazaha ». C’est à l’image du paradoxe des « habitants les plus pauvres sur le continent le plus riche » qui est révélateur de la répartition inégale des richesses au niveau même de l’Afrique où 2 hommes seulement sont classés parmi les personnalités les plus puissantes du monde en 2015, en l’occurrence le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le Nigérian Aliko, PDG du groupe Eponyme. Ils sont respectivement à la 49e et à la 71e places. Loin derrière Vladimir Poutine, Angela Merkel et Barack Obama qui constituent le tiercé de tête. A la mesure du PIB par habitant, un dirigeant ou un opérateur « gasy » pour ne pas dire de souche, n’est pas près d’entrer dans le classement des grands de ce monde. Pour l’instant, Madagascar est plutôt classé parmi les pays « ayant le plus de pauvreté » par rapport à ceux « ayant le moins de pauvreté », même si les uns et les autres sont loin d’être riches.

R. O


Share This Post

  • Sahondra Odile

    Heureusement ce sont des karana et de vazaha, sinon plus de polémique !

  • Jean Jacques chollez

    La nature avait bien les choses, mais les africains mourront pour avoir adopter le développement des blancs comme référence en omettant aussi que les blancs maîtrisent leur démographie en fonction de la création de richesses..

  • Mamy Ralay

    Ces 4 « Malagasy » parmi les 25 hommes les plus riches d’Afrique francophone sont ils de vrais-faux ou des faux-vrais ou de vrais-vrais Malagasy ?

    Ou encore des apatrides ?
    Ce qui est à constater de ce classement, il n’y a pas de Malagasy de pure souche. Heureusement ou dommage, c’est selon …