Les concurrents à l’affût

Jacaranda

Enjeu d’avenir ! Essentiellement les élections présidentielles. La classe politique n’est pas aussi désintéressée qu’elle en a l’air. Des leaders politiques y pensent. Certains œuvrent discrètement depuis longtemps en vue de 2018. Comme tout démocrate, le président de la République qui entame dans quelques jours la troisième année de son mandat lorgne certainement aussi un second mandat. Mais avec les résultats actuels du régime et les critiques qui les accompagnent dans l’opinion, il aura encore à remonter la pente pour y prétendre. Jusqu’à preuve du contraire, les résultats fournis sont loin de peser chez les électeurs pour un choix en sa faveur. Le Chef de l’Etat s’en rend compte sinon il n’aurait pas lâché pourquoi le peuple ne jouit-il pas de ses résultats remarquables qu’on lui a présentés. La remarque s’adresse au gouvernement qui doit en prendre de la graine.

Les concurrents à l’affût     

Les bruits s’intensifient mais on ne sait pas encore s’il y aura ou non un changement ou remaniement du gouvernement. Le double langage du pouvoir ne permet pas la certitude. Toujours est-il que les performances du gouvernement ne sont pas suffisantes pour être convaincu de son maintien même si le doute ne plaide pas clairement pour son départ. Le président de la République semble tenir au Premier ministre malgré des craintes manifestées autour de lui que le Général Jean Ravelonarivo se prépare aussi pour la compétition de 2018. Leur amitié rotarienne est au-dessus de tout soupçon. Mais Hery Rajaonarimampianina ne s’en remettra pas si l’objectif se confirme et qu’il n’en prend conscience que tardivement. Une chose est sûre, la course est préparée depuis longtemps par des leaders de partis politiques qui ont fait partie du pouvoir pendant la période de transition, comme Andry Rajoelina, Monja Roindefo et Hajo Andrianainarivelo. La détermination d’Andry Rajoelina ne fait aucun doute pour revenir au pouvoir. Il veut avoir sa revanche. Mais cette fois par la voie des urnes. Le Monima Monja Roindefo ensuite, a toujours manifesté son indépendance dans ses prises de position. Plusieurs fois candidat malheureux, il n’en démord pas et emprunte, en digne fils, les traces de son père charismatique. Hajo Andrianainarivelo, très critique envers le régime, est entouré de techniciens pour cette conquête qui ne saurait attendre. Au bout du compte, l’esprit de revanche les anime tous. Mais ce ne sont pas les seuls qui seront dans la course. Marc Ravalomanana et bien d’autres sont à l’affût. Ils se font discrets pour le moment. Mais ils attendent certainement le moment propice pour descendre à nouveau dans l’arène.

Zo Rakotoseheno

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.