Le remaniement de la dernière chance

Jacaranda

Le compte à rebours a commencé. Le remaniement devrait être effectif dans les heures voire les jours à venir. Le Premier ministre Jean Ravelonarivo ne se fait plus d’illusion bien qu’il affirme sa détermination de ne pas démissionner. Le président de la République a décidé de donner un nouveau souffle à sa politique et donc de mettre en place une nouvelle équipe. Les allusions très claires de ce dernier lors de ses sorties ne laissent plus aucun doute sur ce sujet.

Le remaniement de la dernière chance

L’atmosphère de contestation qui règne actuellement dans le milieu politique ne prête pas à cette sérénité que tous les Malgaches appellent de leurs vœux. Le président de la République est la cible des critiques de tous ceux qu’il a déçus. Ceux qui avaient cru pouvoir partager le pouvoir avec lui sont les plus virulents et ont commencé une véritable opération de déstabilisation. La population qui est lasse de voir toutes ces promesses non tenues commence à prêter une oreille complaisante aux arguments avancés. Le chef de l’Etat est maintenant dans une position délicate et il doit maintenant réagir vite et de manière sensée. La réponse qu’il va certainement apporter est ce remaniement que tout le monde attend. Il doit créer un véritable électrochoc pour dissiper cet immense malaise qui s’est installé. Quand aura lieu ce changement d’équipe ? Aujourd’hui, demain ou après-demain ? L’avenir de son régime est suspendu à la décision qu’il prendra et à sa manière de l’annoncer. Dans un premier temps, le nom de celui qui sera nommé Premier ministre sera une première indication du renouveau ou non de la politique voulue par le chef de l’Etat. Les Malgaches ont besoin d’un chef de gouvernement capable de dénouer les problèmes  de leur vie quotidienne et mettre en place un véritable plan de développement. Mais pour l’instant, il ne s’agit que de conjectures et  on ne voit  que la position inconfortable dans laquelle se trouve le chef de l’Etat. On ne peut s’imaginer les tourments qui l’agitent car il ne doit plus se tromper. Ces deux ans et demi d’inertie ont réduit à néant les espoirs qu’il avait suscités lors de son élection. Il est temps de réagir pour ne pas être emporté par la tourmente qui se profile à l’horizon.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.