Amnésie

Ces dernières semaines, le sénateur Lylison a inondé de ses propos les médias, en n’y allant pas avec le dos de la cuillère pour dénoncer tous les maux du régime actuel. Des maux qu’il énumère un à un, mais qui donnent étrangement une impression de déjà-vu… sous l’ère de gloire de ce commandant devenu colonel, puis sénateur.

Amnésie

Corruption, trafics en tous genres et autres « imperfections » du régime HVM, sont dénoncés avec virulence par le sénateur. Même un haut gradé de la Gendarmerie en a eu pour son… grade, traité d’incapable qui ne parvient pas à mettre la main sur des individus soupçonnés de fomenter des troubles alors qu’il dispose de renseignements les concernant, ou alors de menteur qui lance lui-même de fausses informations sur une tentative de déstabilisation, voire de coup d’Etat, pour justifier des actions que le sénateur juge injustifiables. Les commentaires vont bon train tant sur les réseaux sociaux que sous les chaumières, sur le discours tenu aujourd’hui par ce sénateur : le voici maintenant traité d’amnésique. Car à moins de souffrir d’une grave amnésie, lit-on quelque part sur la Toile, « point n’est besoin de faire appel à ses souvenirs les plus enfouis pour se rappeler que ces mêmes maux n’ont rien de bien original car ce sont les mêmes, ou presque, qui ont rongé le pays depuis des années et de manière encore plus accélérée sous le régime de Transition ».

Le sénateur Lylison est introuvable depuis hier matin. La perquisition à son domicile, à Ambohipo, pour motif de suspicion de détention d’armes, n’a rien donné. (Encore) un faux renseignement détenu par les forces de l’ordre, ou stratégie anticipative du sénateur-colonel, jadis habitué à faire parler la poudre dans les fiefs des « dahalo » ? Pour le moment, il n’est pas (encore !) question de mandat d’arrêt. Le sénateur est, semble-t-il, recherché pour audition. Mais combien de fois a-t-on eu vent d’un secret …de Polichinelle sur un mandat d’arrêt émis, mais rangé dans un tiroir, attendant son heure ? Sur ce point, au moins, on sera fixé bien assez tôt.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.