Ne pas transposer les problèmes turcs à Madagascar

Jacaranda

La tentative de coup d’Etat qui s’est déroulée le 15 juillet dernier a défrayé la chronique et ses conséquences continuent d’alimenter les colonnes des journaux du monde entier. La réaction disproportionnée du pouvoir turc provoque un certain malaise au sein de l’opinion publique internationale et semble même avoir des répercussions à Madagascar.

Ne pas transposer les problèmes turcs à Madagascar

La réponse du pouvoir turc à ce putsch raté a été brutale et la vague d’arrestations qui s’en est suivie a étonné par son ampleur. C’est une véritable purge qui a eu lieu. Militaires, journalistes, enseignants et magistrats ont été incarcérés par dizaines de milliers sur l’ordre du président Erdogan qui a accusé le leader religieux Fethullah Gülen d’en être l’instigateur. La répression massive a eu l’aval d’une grande partie de la population turque qui soutient le président et son parti AKP. Elle se déroule sans aucune protestation des pays occidentaux qui sont d’habitude prompts à condamner les violations des droits de l’homme. La Turquie est en effet un pays important dans le dispositif militaire occidental et il joue un rôle essentiel dans le casse tête posé par les migrants venant de Syrie et d’Irak. L’offensive diplomatique du gouvernement turc vise à stigmatiser l’organisation Fethullah Gülen, accusée de terrorisme. A Madagascar, l’ambassadeur de Turquie a, lors de sa conférence de presse du 29 juillet, voulu expliquer les circonstances dans lesquels s’est déroulé ce coup d’Etat raté et a bien entendu accusé le leader religieux de terrorisme. Mais il a profité de l’occasion pour stigmatiser les actions caritatives de son organisation. Dans notre pays, l’institut Ravinala est connu pour l’humanisme de ses représentants et pour les messages de paix et de fraternité qu’ils délivrent. Intellectuels, artistes et hommes politiques ont depuis de nombreuses années pu apprécier leur tolérance. Dire qu’ils sont ici pour former des terroristes relève d’une véritable aberration. Ils n’ont jamais fait preuve de prosélitysme. Alors la demande faite de fermer l’institut et d’en expulser les membres du territoire malagasy ne repose sur aucune raison valable. On peut même trouver choquante cette diabolisation qui cache un règlement de compte qui ne dit pas son nom.

Patrice RABE

Share This Post

5 Comments - Write a Comment

  1. Ny religions importées rehetra no tokony tsy ho arahan’malagasy. Efa nahalala an’Andriamanitra ny Malagasy talohan’ny nidiran’itony importation itony. Nanana soatoavina sy moralité tsara noho ny tsara ny Malagasy tamin’izany. Aza hadino fa tanjona hanjanahana no nadefasana missionnaire chrétien taty; dia tafita soa aman-tsara aloha ny mission. Mbola mitohy foana io politika io hatramin’izao, ampiarahana amin’ny kabary tsara lahatra sy moderne fotsiny. Ny Malagasy koa efa donto daholo ny betsaka (be tsy andraofana). Samia mandinika fa angaha misy zo ho anao ao amin’ny réligion ? an’i Jesosy, na i Jehovah, na i Iaveh, na i Allah daholo ny rehetra, ny dikan’io dia hoe izay tenenin-dry zareo misora-tena ho voatendry ho iraka (mpaminany, mpitandrina, mopera, masera, frera, mpiandry, sns …) no tsy maintsy henoina. Fa isika sarambabem-bahoaka tsy afaka manana ny heviny fa diso rehefa tsy mitovy amin’ny anazy; lazain fa hoe jentilisa, shetoany na devoly e!! Efa fantatra izany. Mandiniha tena ho aho ry malagasy fa efa akaiky ny fahapotehanao tanteraka, tantara angamba sisa aoriana ao ; eny fa na tantara aza ho fafan-dry zareo !!

  2. inona oa no maha samy hafa an’i Erdogan Tayyi-p sy Herydôgan tayyi-b ? i jaomampihesona e!e!e!e! . ny mety mahasamy hafa kely azy angamba dia ilay voalohany mba miasa kokoa hoamin’ny fampandrosona ny taniny noho ity farany .

  3. état islamique ve? mifona marina e!!!! . avec la charia de Mouhamad à la place de la repoblika demokratika n’i Madagasikara !!! aoka re e!!!!

  4. Madagascar n’est pas assez costaud pour contrecarrer l’infiltration des éléments dormants….si l’islam est une religion ,il est aussi un outil des malfaisants….les religions et les églises,mosquées ont pris une place énorme dans ce pays…après l’échec des politiques à nous gouverner …qui nous réserve sûrement une mauvaise surprise…d’ici une décennie…!

  5. Diabolisation ou non à l’encontre d’une organisation quelconque n’empêche pas en aucun cas la RADICALISATION dite « spontanée » (peut être VITE) d’un certain nombre de ses adhérents, comme ce qui s’était passé tout récemment en France. Le discours doit rester à la place du discours; mais l’acte c’est tout autrement!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.