Le rappel à l’odre salutaire du SEFAFI

Ce que le SEFAFI rapporte dans son dernier communiqué, la majorité de la population  l’a toujours pensé, mais elle ne l’a jamais exprimé de manière aussi claire. Tant que les politiciens malgaches n’auront pas décidé de se remettre en question, le pays restera dans l’état de délabrement où il se trouve aujourd’hui.

Le rappel à l’odre salutaire du SEFAFI

Les années passent et les régimes avec, et  la situation dans laquelle se trouve Madagascar est toujours aussi lamentable. Le régime du président Hery Rajaonarimampianina démocratiquement élu avait été source d’espoir pour une frange non négligeable de la population malgache. Le chef de l’Etat avait beaucoup promis, mais comme tous ceux qui l’ont précédé, il n’a pas tenu parole. La déception des Malgaches a  cru au fur et à mesure de son indifférence envers leurs souffrances. Les errements des régimes passés se sont reproduits et ont même été amplifiés. La richesse ostentatoire de privilégiés dans le cercle du pouvoir contraste avec la misère du plus grand nombre. La mauvaise gestion       et les abus de toute sorte n’ont jamais été sanctionnés, accroissant le ressentiment de la population. Les lois présentées et votées par des parlementaires peu critiques ont reçu l’aval de la HCC. Le SEFAFI renvoie dos à dos les politiciens soutenant le régime et ceux se disant opposants. Ils sont tous à mettre dans le même sac car les premiers sont aussi peu crédibles que les seconds. Le refus d’écouter les citoyens explique cette lente descente aux enfers du pays. La solution est de mettre en place une véritable démocratie où la justice est la même pour tous. Le SEFAFI appelle de ses vœux l’installation de la Haute Cour de Justice et le bon fonctionnement du Bianco pour mettre fin à l’impunité des dirigeants et des politiciens coupables de malversations de toutes sortes.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire