Le chef de l’Etat face à une opposition impuissante

Jacaranda

Le président Hery Rajaonarimampianina, en fustigeant l’opposition, ne court aucun risque d’être désavoué par une opinion lasse des appels au renversement du régime ou à des élections anticipées. Le chef de l’Etat ne s’inquiète plus pour le moment de ces critiques pourtant fondées et préfère insister sur les actions futures du Premier ministre et de son équipe.

Le  chef de l’Etat face à une opposition impuissante

Les déclarations faites par le chef de l’Etat à Naïrobi en marge de la TICAD VI   ont dû siffler aux oreilles des leaders de l’opposition très actifs ces derniers temps. Ce dernier a eu beau jeu de constater leur impuissance à entraîner les citoyens dans la rue. Le constat qu’il a fait est extrêmement cruel. En insistant lourdement sur leur peu de représentativité sur le plan électoral, il a su exploiter une des faiblesses de ces hommes politiques qui voudraient la mise en place d’un nouveau régime. Le coup de grâce a été porté par la représentante de l’Union Africaine qui a refusé la tenue d’une élection anticipée.  L’opinion ne semble pas d’ailleurs  donner beaucoup de crédit à tous ces leaders qui ont pour la plupart déjà été au pouvoir et qui n’ont pas brillé par leur efficacité dans le passé. Cette dernière  reste tout aussi sceptique sur la capacité du régime actuel à sortir le pays du marasme actuel. Elle préfère le laisser agir et  le sanctionner par la voie des urnes lorsque le temps  des élections sera arrivé. Pour le moment, le pouvoir fait tout pour exploiter les occasions de redorer son blason. Les organes de communication à sa disposition ne se privent pas de montrer le bien-fondé de la politique qui est menée. Le tableau  brossé par les observateurs objectifs n’est cependant pas si idyllique que cela. La hausse des prix incessante, le retour du délestage et les difficultés rencontrées un peu partout  entretiennent une frustration qui, pour l’instant, est contenue. Le chef de l’Etat n’a pour l’instant aucune raison de s’inquiéter. Face à une opposition muselée, il peut continuer sur la voie qu’il a choisie.

Patrice RABE

Telma Fibre Vibe

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Sieur Hery voit-t-il à travers une boule de cristal à présent ou bien “manao sikidy” pour prévoir qu’il va y avoir un miracle économique à Mada d’ici la fin de son mandat ???

  2. C’est vrai si on additionne les scores présidentiels de 2013 de ceux qui se disent dans l’opposition ne dépassent pas les 5% ….ce qui fait que cette OPPOSITION IMPOTENTE n’inquiète RAJAO .Mais de Ravalo jusqu’ à la Représente de l’UA tout le monde s’accorde à dire l’incapacité du régime actuel à sortir le pays du marasme actuel. ….encore 3 ans de SOUFFRANCE pour les Gasy…..Histoire de ouf ..comme ils disent les jeunes…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.