Verdict d’apaisement dans l’affaire Soamahamanina

Jacaranda

L’affaire « Soamahamanina » appartient maintenant au passé. C’est du moins ce qu’espère le régime après le verdict du procès des leaders du mouvement emprisonnés. La peine assortie du sursis pourrait apparaître comme une volonté d’apaisement du pouvoir, mais à y voir de plus près, il s’agit de la neutralisation des personnes les plus contestataires de cette petite localité de l’Itasy.

Verdict d’apaisement dans  l’affaire Soamahamanina

La bourgade  de Soamahamanina a retrouvé sa quiétude après les semaines mouvementées qu’elle a connues au mois d’octobre. Le départ de la société chinoise de la localité a quelque peu apaisé les tensions entre une partie de la population et les pouvoirs publics, mais le contentieux n’a pas été complètement apuré à cause de l’arrestation des leaders du mouvement. Les manifestations ont repris avec moins d’intensité, mais l’exigence de la libération de ces derniers a toujours été aussi forte. Le régime, en ne répondant pas aux interpellations des manifestants, comptait sur une certaine lassitude de leur part. Il a fallu que les instances internationales, en l’occurrence celles de l’ONU, se penchent sur leur cas pour que le pouvoir fasse passer en jugement les personnes emprisonnées. Le verdict a  été prononcé avec célérité, mais pour ne pas perdre la face, la condamnation a été accompagnée du sursis. On pourrait dire que la justice a été clémente et qu’elle a joué l’apaisement. Dans le contexte actuel, le régime ne peut pas se mettre à dos la communauté internationale et l’opinion publique. A quelques jours de l’ouverture du sommet de la Francophonie, il serait malvenu pour le pouvoir d’attirer l’attention sur le cas de ces détenus sortant de l’ordinaire.  Ces derniers ne pourront cependant plus prendre la tête des manifestations de Soamahamanina.  Faute de leaders charismatiques, le mouvement de contestation ne va plus avoir le même effet. Nul ne sait si les « jeudis » de Soamahamanaina vont encore avoir lieu.

Patrice RABE

 

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.