L’espoir renaît dans le camp démocrate

L’élection présidentielle américaine connaîtra son suspense jusqu’au bout. Les observateurs du monde entier vont retenir leur souffle jusqu’à la proclamation des résultats, mardi dans la nuit aux Etats-Unis et mercredi matin à Madagascar. L’enterrement de l’affaire des e-mails d’Hillary Clinton par le FBI redonne cependant du crédit à la candidate démocrate qui a opéré hier une remontée spectaculaire dans les sondages.

L’espoir renaît dans le camp démocrate

Elle et ses plus ardents supporters n’ont jamais douté malgré son fléchissement de ces derniers jours. Hillary Clinton, un temps désappointée par l’annonce du directeur du FBI de la découverte de nouveaux e-mails, s’était très vite ressaisie et avait déclaré être très sereine sur les résultats de l’enquête. Une partie de l’électorat avait été ébranlée par cette nouvelle et les coups de boutoir de Donald Trump qui a sauté sur l’occasion ont fait le reste. Le resserrement de l’écart entre les deux rivaux a laissé planer une incertitude sur le résultat du vote qui aura lieu dans la nuit. Hillary et son camp ont fait comme si de rien n’était et ils ont multiplié les meetings. Les personnalités les plus importantes sont venues apporter leur soutien. Hier, la déclaration du FBI a redonné un nouvel élan à la campagne d’Hillary qui peut espérer maintenant convaincre les derniers indécis de sa bonne foi. Les agences de sondage la créditaient hier d’une confortable avance sur son rival qui, fidèle à lui-même, a continué ses attaques. Aujourd’hui, l’incertitude subsiste, mais l’optimisme est revenu dans le camp des démocrates. Leur championne avait décidé hier de faire un ultime meeting en Caroline du Nord, quelques heures avant l’ouverture des bureaux de vote sur la côte Est. Ce soir, l’élection sera suivie dans le monde entier. A Madagascar comme dans tous les pays, les citoyens vont rester rivés qui à leur poste de radio qui devant leur poste de télévision. D’heureux privilégiés pourront assister à l’hôtel Ibis à la soirée électorale organisée par l’ambassade américaine. Le doute subsiste et le suspense restera jusqu’au bout.

Patrice RABE.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.