Entrave à la libre circulation


Jacaranda

Si tous les chemins mènent à Rome, aucune rue ne conduit à Analakely. Le périmètre est fermé à la circulation pour les automobilistes lambda qui sont tous contraints de se rabattre sur les rues environnantes avec ce que cela entraîne de détours et de bouchons.

Entrave à la libre circulation

 Gare à ceux et surtout à celles qui ne verrouillent pas leurs portières et/ou qui ne remontent pas les vitres de leurs portières face aux voleurs à la tire qui se faufilent entre les files de voitures à l’arrêt. Et qui se fondent dans la masse des passants et autres vendeurs à la sauvette, source d’embouteillages …humains. Une aubaine pour les pickpockets qui font la fête jusqu’au 26 juin dont la célébration justifie, a priori, toutes ces barrières de sécurité installées à l’entrée de l’Avenue de l’Indépendance et sur les rues adjacentes. Mais à l’analyse, il s’agit d’une véritable entrave à la libre circulation des véhicules et des personnes se trouvant à l’intérieur, de la part de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Si prompte à sortir des contraventions par l’intermédiaire des agents de la police municipale au moindre embarras à la circulation. Les taxis-be voient rouge face à ces « bérets jaunes » qui sont pourtant impuissants devant les embouteillages monstres qui paralysent la vie de la cité et des citoyens. Même le fameux minibus bleu de la police municipale a du mal à circuler à Analakely à cause des innombrables marchands informels qui étalent leurs marchandises des deux côtés voire au beau milieu de la rue. Tout particulièrement celle longeant les pavillons jusqu’au lycée Rabearivelo qui était noire de monde hier, quoique la fête des pères n’ait pas tout expliqué, puisqu’il n’y avait pas que des articles pour les hommes. Ce sont même les mamans qui donnaient l’impression de faire la fête, trois semaines après la leur. Contrairement à bon nombre de papas qui rongeaient leur frein – au propre comme au figuré – au volant de leurs voitures qui ne pouvaient avancer ni faire marche arrière. L’entrave à la libre circulation sur la voie publique étant le fait du Prince ou plutôt de la Princesse de l’Hôtel de Ville qui devrait entrer en …jeu pour mettre fin à cette situation lassante et justifier son …prénom de Lalao.

R.O

Share This Post

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz