Nécessité pour le pouvoir de dissiper les doutes



Jacaranda

Aujourd’hui, bien malin qui pourrait dire de quoi demain sera fait. A moins d’invoquer les augures ou d’avoir le don de voir dans les boules de cristal, il est difficile de savoir ce que le pouvoir va véritablement faire. Les membres de la communauté internationale sont perplexes et n’osent pas s’avancer. Les nouvelles fournies avec parcimonie par l’entourage du président ne permettent pas de savoir ce que le pouvoir va faire.

Nécessité pour le pouvoir de dissiper les doutes

La révision de la Constitution appuyée par un référendum et éventuellement un report de l’élection présidentielle sont les sujets qui préoccupent l’opinion. Néanmoins, comme il n’y a aucune confirmation ou infirmation, on ne peut que se perdre en conjonctures. On remarque du côté des chancelleries que l’on reste circonspect. Les diplomates se contentent d’affirmer qu’ils veulent la tenue de l’élection présidentielle en 2018 et qu’ils sont hostiles à la tenue d’un référendum. Certains disent que la Grande Ile ne peut pas se permettre de dépenser beaucoup d’argent pour cela.  On sent que le doute s’est glissé dans leur esprit. Autant dire qu’ils ne savent plus quelle contenance prendre à l’égard du pouvoir. Cet embarras est communiqué chez eux au plus haut niveau et la relative froideur qui a été manifestée à l’égard du président Hery Rajaonarimampianina lors de la 72e session de l’AG de l’ONU le montre clairement. C’est tout juste si le président Macron lui a serré la main. Il n’a pas été invité au déjeuner organisé par le locataire de la Maison Blanche en l’honneur de ses homologues africains. De retour au pays, il va devoir dire ce qu’il compte véritablement faire dans les mois à venir. Il est peut-être temps de dissiper les doutes vis-à-vis de la communauté internationale, mais également des Malgaches qui ne peuvent rester dans l’incertitude plus longtemps.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.