Le coup de semonce du FFKM adressé au pouvoir


Jacaranda

Après la déclaration publiée par la conférence  des évêques, c’est le communiqué du FFKM qui vient troubler la bonne conscience des dirigeants de notre pays. Alors que ces derniers préfèrent insister sur les perspectives d’avenir qu’ils esquissent pour 2018, les vérités qui sont assénées constituent un véritable pavé dans la mare. Les termes choisis sont mesurés, mais ils dénoncent tous les dysfonctionnements du régime actuel.

Le coup de semonce du FFKM adressé au pouvoir

 Le passage de l’émissaire de l’union africaine à Madagascar a jeté un certain trouble dans la stratégie élaborée par le régime en vue de la présidentielle de 2018. Ramtane Ramamra a insisté sur la tenue d’une élection libre et ouverte à tout le monde. Ses déclarations n’ont pas été appréciées par les représentants de l’Etat. Malgré cela, la machine électorale du HVM s’est mise en branle. Aujourd’hui, ce sont les autorités religieuses qui mettent en lumière tous les problèmes existant actuellement. Tout le monde est conscient de la gravité de la situation qui règne actuellement. Les membres du FFKM disent tout haut ce que la population murmure tout bas. Les organisations de la société civile ne cessent pas eux aussi de tirer la sonnette d’alarme et de dénoncer tous les travers du régime actuel. Mais les remarques faites ne semblent pas affecter nos dirigeants qui se réfugient derrière des formules lapidaires. Il est fort possible qu’ils manifestent la même indifférence à l’égard du FFKM. Il s’agit pourtant d’un coup de semonce qu’il serait regrettable de négliger. Les voix s’élèvent partout pour demander le retour à une bonne gouvernance. Fort de sa toute puissance, le régime est décidé à minimiser la portée de ces critiques. L’équipe qui entoure le président est décidée à se concentrer sur les tournées qui vont avoir lieu dans le cadre de la précampagne. Le FFKM est une autorité morale et ses remarques  ne sont pas faites à la légère.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment