Saison des pluies : une nouvelle épreuve en vue



Jacaranda

C’est un mois de décembre particulièrement pénible qui s’annonce pour les Malgaches. Les difficultés provoquées par le train de hausse de ces derniers jours ne sont que le début d’un long calvaire pour la population. Le pire est encore à venir avec les dégâts provoqués par les intempéries. La saison des pluies a commencé avec ces précipitations abondantes. Hier, les habitants de la Capitale ont retrouvé les rues inondées et les infiltrations d’eau pouvant provoquer les effondrements de maison. Le service de la météorologie nationale avait prévenu : les Malgaches doivent se préparer à voir le nombre de sinistrés augmenter de manière dramatique.

Saison des pluies : une nouvelle épreuve en vue

Les Malgaches ont regardé avec un certain effroi les catastrophes provoqués par les différents cyclones dans l’hémisphère nord et en Asie du Sud-est cette année. Les résultats du changement climatique ont été montrés de manière dramatique. Ce n’est donc pas notre pays seul qui est victime des cyclones, mais la dégradation de l’environnement de la planète entraîne un dérèglement des cycles climatiques. Les dégâts provoqués par le déchainement de la nature ont été dramatiques et les Etats ont commencé à prendre la mesure du problème. Madagascar est habitué au phénomène des cyclones, mais aujourd’hui, les responsables ne savent quel en sera l’ampleur. Les prévisions faites par les spécialistes sont alarmantes. Les précipitations qui marquent le début de la saison des pluies vont être plus abondantes que d’ordinaire et les inondations vont être dramatiques. Deux grands cyclones vont ravager la Grande-Ile, à partir du mois de janvier, préviennent-ils. Le BNGRC est prévenu et se prépare en conséquence, mais les simples citoyens sont totalement désemparés devant les calamités qui vont s’abattre sur eux. Les conditions de vie qui ont commencé à se dégrader durant ces deux derniers mois vont encore empirer. Les Malgaches ne savent plus à quel saint se vouer. C’est donc vers le pouvoir qu’ils vont se tourner. Ils souffraient déjà le martyr avec le train de hausses qui est survenu, maintenant c’est la pire des catastrophes qu’ils vont devoir affronter.

Patrice RABE


Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. !
    Ils: les spécialistes météo malagasy.!
    Météo France ne donnent pas de prévisions au delà de 10 à 15 jours.
    Les spécialistes gasy sont-ils plus perspicaces et efficaces que leurs homologues français.? Ou alors, sont-ils mieux équipés en terme de moyens technologiques que le Centre météorologique de Toulouse?
    Dans ce cas, pourquoi n’avancent-ils pas de dates, ne serait ce qu’à trois à cinq jours près.?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.