Une polémique qui s’amplifie



Jacaranda

En cette veille de fêtes de fin d’année, les citoyens sont beaucoup plus préoccupés par la course effrénée pour assurer leur subsistance que par les polémiques créées par les politiciens. Et pourtant, les passes d’armes qui ont eu lieu ces derniers jours ne les laissent pas indifférents. Apparemment, les échanges par médias interposés vont aller en s’amplifiant pour déstabiliser chaque camp.

Une polémique qui s’amplifie

Les propos tenus par le président du Sénat, Rivo Rakotovao sur la possible disqualification de la candidature de Marc Ravalomanana ont provoqué une réponse cinglante de ce dernier. Il a tenu un discours bien charpenté, avançant des arguments difficilement réfutables. Cette réplique de l’ancien président semble avoir eu un impact certain et elle a forcé un soutien du régime à intervenir sur une station de télévision privée pour réaffirmer l’impossibilité de ce dernier de se présenter à la présidentielle. On ne sait pas quel poids cette intervention aura dans le débat qui a été lancé, mais elle n’apporte rien sur le plan politique. Elle peut même renforcer la position de celui qu’elle voudrait décrédibiliser. C’est maintenant sur le plan du droit que va se jouer la possibilité ou non de Marc Ravalomanana de se présenter. La bataille juridique est loin d’être terminée. La condamnation de ce dernier a certes été prononcée, mais elle est contestée par ses avocats. L’opinion est d’ailleurs elle-même divisée sur les conditions dans lesquelles s’est tenu le procès. Cette offensive médiatique menée par les partisans du régime semble même servir l’ancien président qui semble être l’adversaire à abattre par le régime. Dans le contexte actuel, la charge faite contre lui semble particulièrement maladroite. Les citoyens se demandent s’il n’est pas plus opportun de trouver des solutions aux problèmes qui les assaillent dans leur vie quotidienne.

Patrice RABE


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.