Kidnapping : l’espoir d’un dénouement heureux



Jacaranda

C’est le troisième kidnapping de Français d’origine indienne qui a lieu cette année dans la capitale et l’événement qui est grave est en passe de paraître banal. Les parents et les amis de ce jeune homme  ressentent aujourd’hui cette angoisse que d’autres ont vécue avant eux. On sait que les autorités ont mis  en place  une cellule mixte opérationnelle et cette dernière est tout de suite entrée en action. Néanmoins, ceux  qui sont touchés par ce drame sont en droit de se demander comment un tel incident peut encore survenir après la mise en place d’un dispositif  opérationnel.

Kidnapping : l’espoir d’un dénouement heureux

La population avait été touchée par la détresse des familles  des victimes de ces rapts menés avec une audace étonnante. Elle avait été choquée par la facilité avec laquelle ces enlèvements avaient eu lieu. Elle avait donc suivi  attentivement le déroulement des événements et la fin du drame. Le public ignore comment il s’est dénoué, mais les personnes enlevées ont été relâchées sans avoir été brutalisées. Ces faits divers dont on aurait pu se passer ont eu un retentissement certain à l’extérieur du pays. Les médias internationaux n’ont pas manqué de placer les autorités malgaches devant leurs responsabilités.  Devant le scandale qui fut provoqué, ces dernières ont décidé de mettre en place une sorte de « task force » qui devait mettre fin à  ces kidnappings de ressortissants karana. Des experts étrangers sont venus à la rescousse et ont fait bénéficier de leur expérience leurs collègues malgaches. La collaboration des forces de l’ordre et des associations comme la CFOIM a été très étroite et cela a semblé porter ses fruits.  Tout paraissait donc rentrer dans l’ordre et ce qui est arrivé avant-hier a surpris et inquiété. Pour le CFOIM, c’est un véritable drame qui est en train de se nouer. Les ressortissants français d’origine indienne ne pensaient pas revivre le même cauchemar. Ils ne comprennent comme cela a pu arriver. Mais ils réitèrent leur confiance aux éléments de la cellule spécialisée qui s’est chargée du déroulement de l’enquête.  Ils attendent la libération de leur jeune compatriote avec l’espoir que cela ne se reproduira plus.

Patrice RABE


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.