Un P.M. qui entend ne pas se laisser faire



Jacaranda

Certains individus au sein du pouvoir avaient pris leur rêve pour la réalité et s’étaient empressés d’annoncer la mise sur la touche du premier ministre. Le décret annonçant l’intérim de ce dernier a fait long feu et le Premier ministre qui était parti faire un contrôle de santé à La Réunion a, dès avant-hier, remis les pendules à l’heure et a mis fin à toute équivoque en rentrant au pays hier après-midi.

Un P.M. qui entend ne pas se laisser faire

Tous les médias avaient tout de suite ironisé sur cette précipitation à annoncer le remplacement du Premier ministre, ressemblant à une mise à l’écart. Le chef du gouvernement et son entourage ont donc tout de suite réagi et affirmé que ce dernier avait bien l’intention de reprendre ses fonctions dès son retour. Le terme « mission à l’extérieur » avait fait tiquer tout le monde et ressemblait à une façon de le mettre sur la touche. Nous avons évoqué à plusieurs reprises les dissensions existant au sein du pouvoir et le désir exprimé par certains de renverser le gouvernement. Mais jusqu’à présent, toutes les tentatives ont été vaines et le Premier ministre a tenu bon. L’accueil chaleureux qui lui a été fait par les ministres de son gouvernement à Ivato a mis fin au malentendu de ce début de semaine. Pour marquer le coup, il a décidé de se rendre au Carlton où le président du HVM avait réuni certains partis politiques pour trouver une entente en vue de la présidentielle. La réunion s’est tenue à huis clos, mais il est certain que le chef du gouvernement a tenu à réaffirmer son autorité. Les sourires et les embrassades des personnes présentes ont montré que la crise était passée. Aujourd’hui, le Premier ministre sait qu’à l’intérieur de son parti, se trame un complot pour l’évincer. Mais il ne se laissera pas faire et entend bien se défendre pied à pied. L’exemple de ses prédécesseurs à la tête du gouvernement, mis à l’écart sans aucun état d’âme par l’entourage du président de la République le pousse à ne pas tomber dans le piège qui lui est tendu.

Patrice RABE


Share This Post

Post Comment