Aok’izay, un mouvement qui doit s’étendre à d’autres domaines

Jacaranda

Ce sont des sociétés de la capitale qui ont organisé le mouvement, mais le succès a  été celui de tous les Tananariviens. « Aok’Izay » a permis de cristalliser un ras-le-bol qui n’arrivait pas à  s’exprimer. Les concerts de klaxon ont commencé à midi, et ceux qui observaient  un certain attentisme ont suivi le mouvement sans hésiter.

Aok’izay, un mouvement qui doit s’étendre à d’autres domaines

Les attaques à mains armées, les assassinats et les kidnappings ont été  et continuent d’être le lot quotidien des Malgaches. Les malfaiteurs qui ont commis des exactions ont souvent été relâchés et ont continué de sévir sans être inquiétés. Le sentiment  d’impuissance ressenti par les citoyens s’est transformé  petit à petit en lassitude puis en résignation. Les autorités, interpellées régulièrement, ont promis de prendre en compte toutes les inquiétudes des citoyens. Les réunions des responsables qui se sont multipliées, ont semblé répondre aux impératifs de la sécurité. Les annonces faites n’ont pas été véritablement  suivies d’effet. Les détrousseurs et les pickpockets ont continué leur triste besogne. Les responsables de la sécurité publique ont mis en place une organisation qu’ils disaient efficaces, mais hélas, les kidnappings ont eu lieu avec la même facilité qu’avant. L’impression d’impuissance ou pire de laisser faire des forces de l’ordre, a entraîné ce sentiment de révolte qui devait tôt ou tard s’exprimer. Les opérateurs économiques ont enclenché le mouvement et ont donc décidé de montrer aux autorités que la situation n’est plus tolérable. Les protestations se sont faites bruyamment et de manière pacifique. Le président de la République a d’ailleurs compris l’exaspération de tous en annonçant qu’il donnait l’ordre aux forces de sécurité de revoir toute leur stratégie. Mais les citoyens ne sont pas prêts à croire les promesses faites, et attendent des actes concrets. L’avertissement  adressé aux pouvoirs publics est comme on dit, sans frais. Maintenant, il est temps de protester contre la corruption et toutes les malversations qui sont les plaies d’un état discrédité.

Patrice RABE

Telma Fibre Vibe

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. RAS-LE-BOL…AOK’IZAY…RAS-LE-BOL….AOK’IZAY,etc.. ? = Ce n’est que du ” KABARISME…KABARISME…RESAKISME à la vita-gasy..!” Rehefa tena vonina hitolona, dia manaova “REVOLUTION SOCIALE POPULAIRE DE LIBERATION NATIONALE” avy hatrany. Izy ity anié dia tsy vita amin’ny “RESAKISME sy ny KABARISME fotsiny é…!” TAIM-BAVA no betsaka fa tsy MAHASAKY MANAO ” REVOLUTION SOCIALE POPULAIRE..!” AZA MITARAINA LAVA-RANO izao ry Ramalagasy ô ! NY DAHALO INDRAY NO LASA MANJAKA AMIN’NY KALACHNIKOV eto M/scar ! Salut ry Patriote Ralamagasy !

  2. C’était une nécessité de pouvoir exprimer que ce n’est plus tolérable cet insécurité de toute sorte!
    Et on l’a fait d’une manière pacifique, sage mais retentissante.
    Si les hommes du pouvoir ne l’a pas entendu, je pense que le bon Dieu, il l’a écouté.

  3. Il faudra faire un remake plus long 30 à 40 mn !!!

  4. ENCORE ENCORE! TSY MIJANONA RAHA TSY ILS SONT DEHORS??? 😆😆😆

  5. C’est un message fort pour l’Etat malagasy l’évenement d’hier.Nous espérons une réaction si il y aura.

  6. Une bonne idée!

  7. Il y a une différence entre donné l’ordre et faire un acte. Cela faisait plus de 4 ans le régime n’a pas pu résoudre le problème alors moindre sont les chances qu’ils arrivent dans si peu de temps.
    Ce qui est bien dans tout ça, c’est la cohésion des malgaches dans un tel mouvement.
    EST LA SUITE ALORS ????

  8. Tout à fait d’accord!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.