La solution de la crise entre les mains de la HCC

Jacaranda

Les médiateurs tant nationaux qu’internationaux sont à pied d’œuvre. Ils vont sortir leurs propositions de sortie de crise, ce week-end. Sans préjuger de ce qu’ils vont avancer, les manifestants de la place du 13 mai intensifient leur mouvement et à voir leur démonstration de force d’hier, il va être difficile de ne pas tenir compte de la réalité qu’ils représentent. Le chef de l’Etat et son équipe sont de plus en plus esseulés et leur seule échappatoire est la solution proposée par les médiateurs. Mais reste à savoir si cela sera accepté par la population.

La solution de la crise entre les mains de la HCC

La rumeur d’une marche vers Iavoloha a fait long feu. Elle n’a pas trouvé confirmation auprès des leaders du mouvement pour le changement qui l’ont démentie de la manière la plus formelle. On peut dire avoir bien essayé, mais il était plutôt ridicule de pousser les manifestants à rééditer ce genre d’’action irréfléchie. C’est sur la place du 13 mai qu’ils ont  démontré leur force. Ils l’ont fait dans le calme, mais avec détermination. Cette foule présente, hier, n’acceptera pas de se laisser berner. Elle a laissé entendre qu’elle éprouvait de la défiance vis-à-vis des médiateurs internationaux. Elle se souvient encore de ce qui s’est passé durant les années de crise ayant suivi le coup d’Etat de 2009. Il sera donc difficile de ne pas tenir compte de cette réticence manifestée journellement. Certains diront que l’on se dirige vers une impasse, mais ceux qui préfèrent positiver, et ils sont nombreux, affirment qu’il s’agit d’une chance à saisir. Les Malgaches vont pouvoir décider librement de leur sort. La majorité a exprimé son refus d’une solution imposée. Les acteurs politiques, notamment Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, préfèrent rester discrets. Ils participent certainement à des négociations, mais ils savent qu’ils ne peuvent pas aller à l’encontre du mouvement des députés du changement. La pierre d’achoppement est, pour l’instant, ce départ du chef de l’Etat, mais de la décision de la HCC, dépendra le dénouement de la crise.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.