Le bras de fer continue



Jacaranda

La nomination du nouveau Premier ministre a débloqué une situation qui aurait pu dégénérer. Mais son acceptation par l’ensemble de la classe politique ne signifie pas que, toutes les tensionssoient apaisées. Les exigences  restent les mêmes et sont sous-tendues par l’arrêt de la  HCC. Les députés du changement demandent le respect de leurs prérogatives et veulent avoir  tous les postes ministériels selon une clé de répartition précise. La vigilance reste de mise.

Le bras de fer continue

Les incompréhensions  entre les députés du changement ont été levées. Aujourd’hui, ils parlent d’une même voix. Ils sont très exigeants  à propos de la composition du gouvernement. Ils  l’ont dit haut  et fort  sur la place du 13 mai, hier.  Ils  n’entendent pas être lésés. Ils suivent les règles qui ont été imposées par les manifestants durant ces deux mois. Ces derniers refusent le retour de tous ceux qui ont failli à leur poste. Dans chaque ministère, on a vu les syndicats  poser leurs conditions. La pression reste donc très forte et aucun relâchement n’aura lieu. Aujourd’hui,  un cortège partira du parvis de l’hôtel de ville pour se rendre à la HCC. Un sit-in aura lieu pour appuyer la requête de déchéance de certains députés.  La volonté d’aller jusqu’au bout des revendications est réelle. Aujourd’hui, il ne faut pas se contenter de demies mesures et retomber dans les errements du passé, clament les manifestants. Ce derniers ne veulent pas de manœuvres dilatoires et désirent  un véritable changement. Pour le moment, ils constatent que le pouvoir traîne des pieds. Le président de la république ne semble pas pressé de nommer  les membres du gouvernement. Il exige, paraît-il, pour le HVM de nombreux postes ministériels. La lutte menée par les députés du changement n’est  donc pas terminée, et elle va même s’intensifier dans les jours à venir. Le bras de fer continue.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.