Aucun apaisement sur la Place du 13 Mai



Jacaranda

Les manifestants de la Place du 13 Mai ne se sont pas résignés après la formation du gouvernement. Ils ont exprimé haut et fort leur doute hier et exigent des explications de la part de leurs leaders. La journée d’aujourd’hui sera décisive, car tous les députés du changement devront être présents. Dans le cas contraire, les absents se seront totalement exclus du mouvement du changement qui ne sera plus dirigé par l’appareil, mais par la base.

 Aucun apaisement  sur la Place du 13 Mai

Les manifestants de la Place du 13 Mai ont été déçus et ils ne l’ont pas caché.  Les discours ont été enflammés, mais ceux qui se sont exprimés ne se sont  pas encore résolus à la rupture avec les députés qu’ils ont côtoyés tous les jours et qui sont rentrés au  gouvernement. Ils les veulent sur le parvis de l’Hôtel de ville aujourd’hui et les somment de s’expliquer. Il a été d’ailleurs décidé un changement d’appellation. Ce ne serait plus le mouvement des députés du changement, mais le mouvement du changement tout court. Certains orateurs ont même dit qu’ils étaient prêts à prendre la relève pour mener la lutte. On  a donc vu que les manifestants ne veulent pas être réduits au silence et qu’ils entendent dénoncer toutes les mauvaises pratiques qui ont eu cours depuis. L’un d’entre eux a même dit, en s’adressant aux députés ; « Si vous ne voulez pas continuer, laissez-nous faire. Nous agirons ». Le comportement des ministres issus de l’opposition sera suivi très attentivement. En tout cas, la défiance est en train de s’installer. On se dirige vers un divorce entre la base et certains politiciens. Le gouvernement qui a été formé est loin d’apporter l’apaisement souhaité. L’un des ministres HVM reconduits a été accueilli par des manifestants hostiles lors de la passation de service qui a eu lieu hier. On a pu ainsi avoir un aperçu de l’atmosphère qui va régner dans les jours à venir.

Patrice RABE

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. je vous affirme et confirme que la gréve sur la place du 13 mai est maintenant un coup d’État vu la mise en place du gouvernement de consensus que tout le monde a voulu eux ils ne continuent encore son propre gréve
    je vous dit maintenant soyez vigilant

  2. Les manifestants commencent à se disputer entre eux, trahison ou manque de confiance?

  3. les manifestants ne vont pas résoudre tous les problèmes!! Ils cherchent toujours sont intérêt même si les autres avance déjà pour le développement du pays.

  4. L’erreur initale venait d’andry rajoelina, il voulait, pièger Marc Ravalomanana, mais en ce faisant, il a trahi, le TIM, une partie de mapar, et le public du 13 mai.
    Ce n’est pas clair , si c’est un premier ministre présenter par le mapar, et donc doit suivre l’ordre de la HCC selon l’artcile 54, ou un PM de consensus, comme ça été souvent affirmé. Danc ce cas, Marc Ravalomanana n’a pas été consulté Bref…… la communauté internationale impose OR si on avait bien écouter les 73 députés qui voulaient éviter la communauté internationale…. mais le mapar n’a pas écouté.
    MAILA RAJAO

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.