Nécessité de rétablir le dialogue MEN-Enseignants



Jacaranda

Le Premier ministre Ntsay Christian  a donc annoncé la date de l’élection présidentielle, mettant fin ainsi à une longue attente des acteurs politiques malgaches. Les supputations qui allaient bon train depuis un certain temps, vont donc maintenant cesser, et  ce sont les vrais sujets qui vont maintenant être abordés. Les problèmes ne manquent pas et ils doivent être résolus au plus vite.  Les revendications des enseignants sont les premiers écueils qui se dressent sur la route du chef de gouvernement.

Nécessité de rétablir le dialogue MEN-Enseignants

Le  système éducatif est malade, et les problèmes  se sont accumulés sans que le pouvoir y remédie.   Les  enseignants sont devenus les parents pauvres de  cet ensemble qui doit former nos enfants. Peu considérés, mal payés, ils ont supporté durant de nombreuses années des conditions de travail de plus en plus pénibles. Aujourd’hui, ils ont considéré qu’il était temps de mettre fin à  cette immense frustration  endurée depuis plusieurs années. Les manifestations de la place du 13 mai les ont convaincus que, les temps avaient changé et qu’il était temps de mettre  le doigt sur tous les maux dont souffre ce  système. Le volet financier est le premier qu’ils mettent en avant. La grève qu’ils font, cependant, lèse totalement les enfants qu’ils doivent éduquer, mais ils ne veulent absolument pas céder tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites. Leur ministre de tutelle affirme  qu’il ne dispose pas du budget nécessaire pour   cela. Le bras de fer qui s’est installé ne présage rien de bon. Le mouvement est en train de se durcir et le clash qui s’est produit aujourd’hui lors d’une cérémonie  officielle, est le premier incident sérieux. La perturbation des examens est certainement l’étape suivante. La situation est donc intenable. Il est peut-être temps d’apaiser la tension et demander à chacune des parties de faire preuve de tolérance. C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu.

Patrice RABE

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. torohevitra omeko anareo mpampianatra dia izao:vonjeo ny toeram-pianarana,fa ny lakilasy no aza sokafana mandritra ny herinandro dia sokafana herinandro saingy fampianarana zavakanto ihany atao dia mamonjy ny toerana fanajnvanaj grevy mandritra ny herinandro dia izay zavatra telo izay no averimberina

  2. TSY AZO EKENA NY FANARIANA NY RARINY @ HOE HOAVIN’NY ANKIZY-IZAY FOANA NO ATAO FAMONOANA AFO TSAPA IZAY T@ GREVY LAVARENY FAHA MANORO REGIS T@ TETEZAMITA KA NANOMEZANA TOERANA NY MPITARIKA NAMONOANA NY AFO-TSY MITOMBONA NY TSY FISIAN’NY VOLA RAHA TODIHANA IRENY MALETY ANJAKAZAIN’NY GAZETY SY VOLABE VERY SY TRATRA T@ PM OLIVIER TOA TSY RE TOHINY MANGINY IRENY RESAKA BOIS DE ROSE MBAMIN’NY VATOSOA SY VOLAMENA ANKALAZAIN’NY GAZETY NY FIVOAHANY-TIA TENA LOATRA NY MPITONDRA SY NY FORONGONY ARY MPAMENO PAOSY-IREO RAY AMANDRENY TOKONY HANAMPY NY MPAMPIANATRA RAHA TENA MITSINJO NY ZANANY-TSY HIFANTOKA @ FAMPIANARANA NY SAINY E-EO NY FITAKIAN’NY SECES SY PARAMED-NY MINISITRA FOP TALOHA MAHARANTE NAMPANATENA GRILLES INDICIAIRES VAOVAO ARY NANOME DATY FA AOTRA-TSY MANANA VOLONTE POLITIQUE TENA HAMPANDROSO NY MPITONDRA TSY SAHY MANOVA IRENY FIFANARAHANA FITRANDRAHANA HARENA ANKIBON’NY TANY HO 45/50% HO AN’NY GASY TOY NY ATAON’NY HAFA-HOPITALY MANARAPENITRA NO TANISAINA FA TSY NY NY FITSABOANA SY FANAFODY MAIMAIMPOANA

  3. Pauvres enseignants, la grève doit s’intensifier coûte que coûte, il faut faire chanter ces dirigeants ingrats.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.