Demi-mesure



Jacaranda

Ce qui se passe actuellement sur le plan politique ressemble à l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. C’est selon qu’on soit par nature optimiste ou d’un naturel pessimiste.

Demi-mesure

Bon nombre d’Etrangers s’accordent à dire que les Malgaches excellent dans l’art de la demi-mesure. Le « c’est tout ou rien » est contraire au « marimaritra iraisana » qui ne satisfait entièrement personne sans frustrer totalement tout le monde. C’est le cas du gouvernement de consensus prévu par la Décision du 28 mai de la HCC qui est, en elle-même un verre à moitié plein ou à moitié vide. Le juge constitutionnel constate la carence du président de la République dans la mise en place de la Haute Cour de Justice tout en le maintenant à sa place. La HCC prend une Décision en principe opposable à tous, mais en conditionnant son application intégrale à l’absence d’un accord politique. Même le gouvernement Ntsay applique à moitié ladite Décision pour les dates de la présidentielle. Avec un premier tour organisé pendant la saison sèche et un second tour en pleine saison des pluies. L’élection présidentielle qui devrait être anticipée, selon la fameuse Décision, ne l’est qu’à moitié. A force de vouloir contenter l’ensemble de la classe politique, le gouvernement et la CENI risquent de ne satisfaire aucun prétendant à la magistrature suprême. Le consensus s’apparente à un compromis qui pourrait friser la compromission. Au risque de compromettre la mission première du gouvernement qui est l’organisation d’« élections libres, transparentes et inclusives ». D’aucuns de faire même preuve de pléonasme en ajoutant qu’elles devraient être « démocratiques » comme si le suffrage universel direct, n’est pas, par définition et faute de trouver mieux, la meilleure expression du « vox dei », c’est-à-dire de la démocratie. A moins de verser encore une fois dans la demi-mesure avec des urnes à moitié pleines ou à moitié vides, c’est-à-dire bourrées à l’avance ou vidées après… coup. Dans les deux cas, ça s’appelle fraudes contre lesquelles il ne faut pas de demi-mesures.

R. O

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Ce qui a déclenché la crise politique actuelle c’est la fameuse loi électorale votée par des députés corrompus. Qu’est-elle devenue cette loi et que dit l’enquête sur cette corruption?

  2. si ces politicien aiment vraiment son pays qu’ils arrêtent les poursuites des un contre les autres mais de trouver ensemble un ou des accords pour le développement des Madagascar

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.