Constitution d’un nouveau Mouvement de contestation



Jacaranda

Les partis politiques regroupés au sein du HFI n’entendent pas renoncer à leur objectif : empêcher la tenue de l’élection présidentielle. Ils considèrent que la  maintenir ne fera qu’aggraver une  situation très confuse et désirent s’atteler à cette refondation qu’ils estiment nécessaire. Ils ont commencé leur campagne d’explications, mais le régime et les ténors de la politique malgache semblent minimiser  le  mouvement qu’ils sont en train de lancer.

Constitution d’un nouveau Mouvement de contestation

La nomination d’u Premier ministre et la formation d’un gouvernement dit de consensus, ont mis fin au mouvement de contestation  politique qui avait provoqué une crise institutionnelle. On sait que dans la foulée, l’annonce de la date des élections a conforté  d’une véritable fin de crise. L’Etat a retrouvé toute son autorité et  il ne semblait plus possible de penser à un retour en arrière. Mais  ce bel ordonnancement  est contesté par une frange de la classe politique qui veut  une refondation de la république. Elle estime qu’une élection présidentielle faite dans ces conditions  sera génératrice d’une nouvelle crise et ne permettra pas un développement du pays. Les partis du HFI qui portent cette appréciation,  ont décidé de se regrouper au sein d’un grand rassemblement pour le changement, et ils sont décidés à se faire entendre. Ils ont commencé à se structurer et vont organiser des marches de protestation dans toutes les grandes villes de province.  Ils vont donc faire une grande campagne d’explications et espèrent rallier le plus grand nombre de citoyens à leurs idées.  Le mouvement se veut rassembleur et ils veulent agir dans la plus stricte légalité. On ne sait pas pour le moment, quelle est leur audience. Mais ils peuvent être une force de contestation capable de gêner le régime. Pour le moment, ils ne représentent pas de véritable danger pour ce dernier, mais la situation peut évoluer très vite.

Patrice RABE

Share This Post

9 Comments - Write a Comment

  1. Supprimer les élections c’est renoncer à la démocratie. Les politiciens du HFI préfèrent se partager le pouvoir entre eux sans demander au peuple. Une période de transition sans fin. Reveille-toi Madagascar!

  2. (L’idée de la Refondation de la Nation est sérieuse)
    Et l’idée de la Refondation depuis les Fokontany en est une majeur.
    Mais je trouve que ce n’est pas le moment.
    Il es vrai que les lois électorales présentent des trous et lacunes … suite à l’avis de la HCC. C’est là qu’il faut se focaliser pour pouvoir avancer dans les élections: combler ce vide dans les lois électorales.
    Après les élections… faites ce que bon vous semble….

  3. Si cette élection n’aura pas lieu à la date qui convienne alors les efforts du gouvernement ont été en vain!

  4. Le gouvernement n’acceptera jamais celà ! leurs efforts etaient donc une perte du temps ! Non !

  5. les membres de HFI cherche a replonger le pays dans la crise intense, c’est pourquoi ils ne veulent pas cette élection. On voit que c’est un ennemis des peuples et qui ne cherche que leurs Bien.

  6. tout le monde peut exprime son idée envers cette élection mais ça ne peut changer rien car nous somme entrain de se préparer vers cette élection. Il faut tous nous unir pour atteindre aux objectifs

  7. nareo mpanao politika ireo ve mba misaina e; efa ny fifidianana izao no tena ilain’ny vahoaka fa tsy mila izany fitokonana izany intsony .

  8. efa fifidianna no hirian’ny malagasy ka noho izany dia tsy tokony elingelenin’ireo mpanao politika mpanohitra intsony ny fifidianana fa efa tena mandeha araka ny tokony ho izy

  9. Et pourquoi pas étaler tout pour de bon au grand public de quoi on s’embrouille tout le temps? Aussi pourquoi changer à tout moment (à chaque changement de régime) selon le bon vouloir de quelques minorités la constitution car c’est pas bon à leur guise? Si on invite vraiment sans hypocrisie (et calcul politique) les simples citoyens de base, oui, là, on peut parler sans hésitation de la vraie réfondation: fokonolona ihany no tena fototra marina ahafahana mampijoro ity firenena ity fa tsy izao resaka nambolen’ny hafa sy alain-tahaka rehetra izao.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.