Présidentielle : beaucoup d’appelés, peu d’élus



Jacaranda

Demain, on y verra un peu plus clair dans la course à la présidentielle, lors du dépôt de dossiers des candidats à la HCC. Combien seront-ils au final ? Pour le moment, on ne peut que se perdre en conjectures. Entre les prétendants et ceux qui font des effets d’annonce, on se sent embrassé. En tout cas, le bluff fait partie du jeu politique. On sera fixé demain, mais verra-t-on sur la ligne de départ une kyrielle de prétendants farfelus ou non ?

Présidentielle : beaucoup d’appelés, peu d’élus

Certains ont déjà annoncé leur candidature. Parmi eux, il y a des poids lourds de la politique, comme  Marc Ravalomanana. Ce  dernier l’a  fait depuis très longtemps et, malgré la menace de disqualification qui pèse sur lui, il reste très confiant. Andry Rajoelina, lui, est déjà en précampagne électorale et personne ne doute qu’il se présentera à l’élection présidentielle. Hery Rajaonarimampianina, qui multiplie les inaugurations, est bien entendu candidat  à sa propre succession. D’anciens premiers ministres, comme Omer Beriziky et Jean Ravelonarivo, ont déjà posé leurs affiches. Le pasteur Maïhol ne doute pas de son poids électoral et croit en sa destinée. Mais d’autres prétendants se sont fait connaître. On a aussi un revenant comme Norbert Solo Andriamorasata qui est un dinosaure de la Deuxième République. D’autres personnalités ont annoncé la couleur. Jean Jacques Ratsietison du « FMI malagasy », Saraha Georget ou Dama pensent pouvoir présenter une alternative crédible. Le dernier en date est le président national du SEMPAMA. Demain, on sera fixé sur le nombre de prétendants à la magistrature suprême. Il y aura certainement des candidatures farfelues qui seront écartées après examen de leur dossier par la HCC, mais ils auront connu leur heure de gloire. Néanmoins, on peut penser qu’il y aura des surprises et que certaines personnalités, qui sont restées discrètes, feront partie de la liste des retenus. Madagascar ne différera pas des autres pays d’Afrique où les électeurs ont l’embarras du choix. Il y aura un certain nombre d’appelés et peu d’élus.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.