Des chiffres et des êtres



Jacaranda

Le tirage au sort des numéros respectifs des candidats au premier tour de l’élection présidentielle du 7 septembre 2018 a réveillé les croyances sur les chiffres qui ont à la fois un caractère mathématique et un aspect mystique.

Des chiffres et des êtres

Pour parodier le titre de la célèbre émission « Des chiffres et des lettres » diffusée sur France 3, l’attribution de numéros aux prétendants à la magistrature suprême a donné naissance à un autre type de jeu qu’on peut appeler « Des chiffres et des êtres ». Quand bien même la numérologie serait une pseudo-science, bon nombre de candidats, de leurs partisans et de simples citoyens y vont de leur petit calcul par rapport au sens de tel ou tel nombre. Le 12 de Hery Rajaonarimampianina symboliserait l’accomplissement et la fin d’un cycle, quoique les projets présidentiels ne soient pas les « 12 travaux d’Her…cule ».  Le 12 est suivi par le 13 du chantre de l’IEM. Un chiffre qui fait peur. Contrairement au candidat du TGV qui ne craint aucun candidat. Même dans la mythologie chrétienne, le chiffre 13 est interprété différemment. Associé aux malheurs et souffrances de Jésus pour les uns, ce nombre symbolise pour les autres, l’apparition de la Vierge Marie dans le village de Fatma au Portugal. Le Pape Jean-Paul II avait même attribué sa survie à l’intervention de la Vierge Marie après avoir été grièvement blessé par balle sur la Place Saint-Pierre à Rome le …13 mai 1981. Pour en revenir au catholique Andry Rajoelina, c’est sur la Place du 13 Mai qu’il avait détrôné en 2009 Marc Ravalomanana. Celui-là même qui porte le dossard n°25 dans la course à Iavoloha. Hasard des chiffres, le 12 du poulain du HVM et le 13 de l’homme fort du MAPAR font 25 comme le numéro du fondateur du TIM. 25, c’est un nombre qui fait référence à des choix difficiles. C’est aussi 2 + 5 = 7. Le chiffre de Ra8 même si le tirage au sort a fait en sorte que le 7 soit attribué à Andriantseheno Marcellin. Lors du dépôt de dossier de candidature, il avait précédé Roland Ratsiraka qui porte le numéro 33, un « maître nombre » composé de 2 chiffres identiques qui apporte chance et succès. L’autre candidat issu du moule « ratsirakiste », Jean Ravelonarivo arbore pour sa part le numéro 27. Un chiffre synonyme de création, de progrès et d’affirmation de soi. Le hasard a voulu également que Didier Ratsiraka ait le numéro 36. L’année de sa naissance. La numérologie se base d’ailleurs en grande partie sur la date de naissance qu’on ne peut énumérer ici pour chaque candidat dont le numéro d’ordre sur le bulletin unique et les panneaux d’affichage n’impactera pas sur les résultats au soir du 07-11-2018. 3 chiffres qui feront le bonheur de 2 candidats et le malheur des 34 autres.

R. O

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Contrairement aux certaines croyances, le chiffre 13, comme dans la Bible, parle du treizième apôtre – Mathias – qui a remplacé Judas après tirage au sort. Certes, le numéro 13 succédera le numéro 12. Pour certains analystes et chercheurs, Judas portait le n°12 si l’on devrait attribuer un numéro pour chaque apôtres…
    Cher compatriote, devinez qui est qui ?
    Bon vote !

  2. Le pire c’est le No13! et ce doit être rayer de la liste comme dans les avions où le chiffre 13 n’existe pas pour les places parce que c’est PORTE MALHEUR!
    En effet, Madagascar a sombrit dans le pire des malheurs depuis 2009, et ce chiffre annonce-t-il là qui en est l’auteur ? … ce qui est sûr c’est que l’echec sera retentissante parce que ce chiffre n’arrive pas pour rien…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.