Le cri de détresse face à l’insécurité



Jacaranda

C’est un sujet sur lequel on n’aimerait plus revenir, mais l’insécurité est bel et bien le problème n°1 des Malgaches. La précampagne électorale n’a pas réussi à masquer la recrudescence des attaques à main armée souvent meurtrières un peu partout dans la Grande Ile. Depuis ce week-end, on en a dénombré cinq où la sauvagerie le dispute à modestie du montant du butin emporté par les bandits. Aujourd’hui, c’est un véritable cri de détresse que la population pousse.

Le cri de détresse face à l’insécurité

Ce n’est plus des faits divers banaux, mais des drames qui peuvent toucher tout le monde. Les attaques de « dahalo  » et de coupeurs de route sont quotidiens en dehors de la capitale, mais dans la Ville des Mille et à sa périphérie malgré les patrouilles des forces de l’ordre, les malfaiteurs continuent à frapper et tuent sans hésiter. Ce qui s’est passé hier à la Gastronomie Pizza du By-Pass relève du grand banditisme. Ce centre de restauration bénéficiait de la protection de professionnels entraînés, mais cela n’a pas empêché les malfaiteurs de sévir et d’abattre deux gardes. A Imerintsiatosika, on a affaire à des malfaiteurs moins aguerris, mais qui s’attaquent à des gens ordinaires comme vous et moi. C’est certainement là que le bât blesse, car cela a eu lieu dans une bourgade tranquille. L’émotion a été très forte. Un couple et leur petite fille ont été sauvagement assassinés. Le Premier ministre a dit qu’il considérait la lutte contre l’insécurité comme une de ses priorités. Un plan d’urgence a été élaboré, mais il y a encore beaucoup d’efforts à faire. Les « fokontany » sont mobilisés et les citoyens sont sur leur garde, mais tout cela sera vain s’ils ont en face d’eux des individus lourdement armés. Le problème qui se pose c’est que ces derniers sont sans foi ni loi. En cette période de précampagne électorale, ce problème d’insécurité se pose avec acuité et il va s’inviter dans les débats.

Patrice RABE

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Misy Gouvernement mijoro ara-dalana anie zao e,andraikitra izay eo no miady aminy tsy fandriampahalemana fa tsy miandry an’iza izany,hanao inona fotsiny ireo moitandro filaminana mitanin ‘andro andakazera ireo,sa ireo ihany koa no manampy nu mpanao ratsy,tsy mitombona amiko izany hoe satria ankaiky fifdianana dia tsy voafehy nu tsy fandriampahalemana izany fa ilay mpitandro filaminana no tsy manao ny asany satria ry zareo no nianatra an’izany fa tsy isika vahoaka

  2. Tsy io filoha am-perin’asa io ihany no tompon’andraikitra @zao fa eo ihany koa ilay nanohana azy …rajoel izany ! Ary iny mihitsy aza no rangory fototry ny afo, famotehana firenena, fandrobàna (lundi noir 26/01/2009), ary famporisihina ny olona mba ho voatifitra (09 fevrier 2009) ireo zavatra ratsy ireo no exemple tena napetrany ho an’ny tanora gasy « vanona »….mampalahelo sady mahatezitra beeee

  3. Vo maika io hitombo satria tsy ampy vola ny kandida sasany de maniraka jiolahy mitady vola @fomba ratsy rehetra

  4. Ary tany misy fanjakana ity ary misy FILOHAM-PIRENENA et fa tandremo an! ary dia mazava ho azy fa izao fiainana mamohehitra sy ratsy mianjady amin’ny vahoaka Malagasy dia efa propagandy vita, tanteraka, ho an’io filoha mitondra io sy ny atoko misy azy.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.