Nicolas Hulot enfin en accord avec lui-même



Jacaranda

Il a surpris tout le monde en annonçant sa démission en direct sur une station de radio française. Nicolas Hukot a été logique avec lui-même en quittant un gouvernement où son action a été circonscrite par les limites de la politique dictée par Emmanuel Macron, et son Premier ministre Edouard Philippe. Il aurait voulu engager une politique de l’écologie plus avant-gardiste, mais il a été obligé de renoncer à des engagements pourtant annoncés par le président de la République durant sa campagne. C’est donc pour être en accord avec lui-même qu’il a repris sa liberté sans avoir informé quiconque de sa décision.

Nicolas Hulot enfin en accord avec lui-même

II avait été sollicité par les prédécesseurs de l’actuel président de la République française pour entrer dans leur gouvernement, mais il a toujours refusé fermement car il ne voulait pas se perdre dans les dédales de la politique. Il avait fini par accepter une « mission internationale » aux contours assez flous confiés par François Hollande. Il s’est laissé convaincre par Emmanuel Macron de venir le rejoindre, et est devenu un ministre d’Etat pour montrer l’importance de son rôle. Il a compris au fil des mois qu’il devait réfréner son action en faveur de l’écologie. Malgré l’abandon de la construction de l’aéroport de Notre Dame des landes, considéré comme une victoire, il a dû déchanter plusieurs fois après l’abandon de la réduction des réacteurs nucléaires ou le maintien du pesticide glyphosate dans l’agriculture. Les observateurs ont guetté plusieurs fois son attitude car ils pensaient le voir démissionner, mais ils en ont été pour leurs frais. Nicolas Hulot est resté impavide devant les critiques de ses amis écologistes, restant fidèle à ses liens avec le président Macron, il a continué à avaler des couleuvres sans broncher. Mais il y a des limites à cette patience dont il a fait preuve tout au long de ces douze mois. Il y a eu ces derniers jours les propos extrêmement durs de François Hollande à son égard. L’homme n’a donc plus voulu de ces faux semblants qui lui font horreur. Il a donc décidé de quitter ces fonctions où il se sentait comme embrigadés. Désormais, il est en accord avec lui-même.

Patrice RABE.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Je partage tout à fait les analyses de P.Rabe, plutôt que de vendre son âme au diable, N.Hulot a eu le grand mérite de claquer la porte au monde de la politique, qui comme je l’ai toujours dit ,est encore pire que la mafia…A bon entendeur, Salut!
    P.S Pour la petite histoire:je suis un ancien du bahut (L.G)

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.