Fin de la contestation du Processus électoral



Jacaranda

Lentement mais sûrement, le ciel politique est en train de se dégager. En se déclarant incompétent à propos de la requête de Tabera Randriamanantsoa, le conseil d’Etat a  désamorcé un des artifices des adversaires du processus électoral. Néanmoins, ces derniers n’ont pas l’intention de  renoncer.  Regroupés autour de Didier Ratsiraka, ils ont une capacité de nuisance qui peut brouiller les cartes, et ils ont l’intention d’épuiser tous les  recours. Mais ils auront fort à faire car ils ont en face d’eux un camp très soudé.

Fin de la contestation du Processus électoral

La décision du conseil d’Etat était tout à fait logique. Les magistrats de cette juridiction  ne pouvaient pas aller à  l’encontre du jugement de la HCC. Il n’y a donc pas eu de guerre intestine, l’esprit de corps ayant joué pleinement. L’ancien président Didier Ratsiraka ayant dit qu’il  était contre  les manifestations de rue, c’est donc par la voie légale que sera portée la contestation. La demande d’une conférence nationale et de la suspension du processus électoral réclamée par une dizaine de candidats, a fait long feu et elle a même été raillée par certains  médias. Le Premier ministre qui s’est fixé pour mission d’organiser cette élection  présidentielle dans la sérénité et la transparence, semble bien tenir les choses en main. Le chronogramme établi est en train de se dérouler normalement. Sur le plan politique, il n’y a donc pas de problème majeur. Mais tout ne va pas pour le mieux sur le plan organisationnel. Des craintes se sont manifestées au niveau de la confection des listes électorales. L’audit qui va être fait pourrait mettre à jour les lacunes existantes. C’est  à ce niveau que pourraient survenir les motifs de contestation.  On sait que  dans toutes les élections, les résultats sont sujets à contestation. Ce  sera  le  contentieux électoral  qui permettra  de régler les litiges. Et  on espère qu’à la fin, tout le monde se pliera aux décisions des juges.

Patrice RABE

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Alors nous y voila : les jeux sont faits rien ne va plus, les carottes sont cuites. Le domy est tapina. Mais mefions nous, comme cite l article qu ils ont une capacite de nuissance qui peut brouiller les cartes.

    Ce qui me sidere concernant Mr Tabera c est qu il a depose sa canditature, qu il etait content d avoir le No 3 pendant le tirage au sort des No des candidats. Il a suffi que le gourou lui lave le cerveau pour qu il se rende compte tout d un coup que le decret de convocations des electeurs n est pas conforme a la constitution. Cherchez l erreur !

    Leur derniere alternative si vraiment le club des ratsirakistes veut que l election presidentielle soit reportee, c est que l un d eux parmi ces candidats pour une transition concertee (par exemple celui dont le prenom commence par un D et se termine par un R) se sacrifie pour mourir avant le 8 novembre. A ce moment la et c est une des conditions pour que le calendrier electoral soit reporte.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.