Jour J-15

Jacaranda

Les 36 prétendants à la magistrature suprême ont encore ou n’ont plus (c’est selon) que 15 jours pour faire de la précampagne que le code électoral qualifie avec indulgence de « participation à l’animation de la vie politique ».

Jour J-15

Le coup d’envoi de la campagne électorale sera donné dans deux semaines. On est exactement à Jour J-15 de l’ouverture officielle de la propagande qui durera 30 jours. Pas un de plus car elle prend fin 24 heures avant le jour du scrutin, c’est-à-dire le 6 novembre 2018 à 6 h du matin. Toute activité de propagande est interdite après la clôture de la campagne électorale qui reprendra le lendemain de la proclamation officielle des résultats définitifs du scrutin du 7 novembre, sauf « premier tour dia vita ». Ce qui est peu évident compte tenu de la pléthore de candidats qui favorisera la dispersion des voix, fût-elle dans des proportions infinitésimales. Un second tour paraît plus probable avec tout un jeu d’alliances possibles et de coalitions inimaginables quoique le report de voix ne soit ni systématique ni automatique. L’électeur est libre de suivre ou de passer outre la consigne de vote donnée par le candidat pour lequel il a voté au premier tour. Qui plus est, lors du deuxième tour prévu pour le 19 décembre, il n’y a qu’une seule alternative : voter pour l’un ou contre l’autre candidat, quoique l’abstention et le vote blanc ou nul soient en option. Il appartiendra aux deux finalistes ainsi qu’à leurs comités de soutien respectifs de ratisser large et de convaincre le corps électoral à voter en faveur de leur candidat. Et ce,  durant les 15 jours de campagne pour le deuxième tour dont les règles sont les mêmes que pour le premier.  Parmi les principes fondamentaux régissant la propagande, il y a le respect de l’unité nationale et de l’esprit du « Fihavanana malagasy » ; l’équité et l’égalité des chances entre les candidats ; la neutralité des lieux de culte ; la neutralité de l’Administration et l’impartialité des services publics ; la transparence des sources de financement de la campagne électorale et de l’utilisation des fonds y affectés ; le respect de l’intégrité physique, de l’honneur et de la dignité des candidats et des électeurs ; le respect de la vie privée et des données personnelles des candidats ; la non-incitation à la haine et à la discrimination ; la préservation de l’ordre public. Un code de conduite pour éviter que la campagne ne prenne un mauvais …tour.

R. O

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Avance avec le monde holy fait tourner… au lieu de critiques trouver même 5sur 23 millions et avance le résultat tu va pas le voir mais c’est pour le futur dans 50 ans minimum au-delà c’est des mensonges

  2. On se moque de qui là ? Dans 2 semaines hahaha

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.