Internet, champ d’action de la campagne électorale

La campagne présidentielle malgache s’est mise aujourd’hui à l’heure de la communication moderne. Les équipes qui entourent les candidats sont à la page et se servent parfaitement d’Internet. L’encensement de leur candidat ou le dénigrement de l’adversaire font partie de la pratique. A Madagascar, on n’a pas encore atteint le degré de manipulation des spécialistes à l’étranger, mais la Toile malgache commence à être polluée par cette guerre de communication qui indispose les usagers du net.

Internet, champ d’action de la campagne électorale

Sur la Toile malgache, on commence à avoir des « fake news » lancées par des internautes se cachant sous des pseudonymes. Ces comptes malveillants distillent des informations fausses qui salissent les candidats. Ces nouvelles qui ne sont pas fondées sont partagées des centaines voire des milliers de fois et le buzz qui s’ensuit peut faire son effet. Les rumeurs colportées sont cependant vite démenties, mais le mal est fait. Aujourd’hui, les équipes de campagne comptent des spécialistes de la communication sur Internet pour riposter à ces attaques. Nous sommes encore des apprentis comparés aux informaticiens américains ou russes qui organisent des  cyberattaques dévastatrices. Chez nous, la désinformation est, disons-le, artisanale. Il y a ces sondages plutôt farfelus qui établissent la cote des candidats et que l’on ne doit pas prendre au sérieux. Cela contrevient cependant aux règles établies par la loi et devrait être réprimé par les autorités. La CENI n’a pas manqué de le rappeler récemment. Sur un plan général, les nouvelles fausses sont véhiculées par des pseudos agences de communication essaimant sur facebook. Les internautes sont abreuvées de ces « news » faites pour démolir la réputation des adversaires. Les analyses sont néanmoins parfois pertinentes et elles peuvent instiller le doute dans l’esprit des internautes. Pour le moment, il n’y a pas de véritables débordements. On ne sait pas ce qu’il en sera lorsque débutera la campagne électorale officielle.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Oh que si, Rajoelina a parfaitement atteint le degré de manipulation existant à l’étranger. Ses équipes de com sont parfaitement en place : toutes les images sont bien retouchées, on ne voit que ce qu’il veut bien nous faire voire. Les vérités sont toutes relatives, voire manipulées. Il me fait penser à la campagne de Sarkozy : banderoles, drapeaux, t-shirts, bus de transport à gogo. Ce n’est pas l’argent qui lui manque, et comme il n’y a pas de plafond défini et que l’argent n’est probablement pas le sien, monsieur se sert.

  2. C’est qui le premier sur l île…

  3. que chaque candidat et directeur de campagne prenne ses responsabilités et se prepare dès à présent a tout contre attaque

  4. C’est bien mais il faut dire la vérité pas à la malgache…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.