Campagne électorale ; retour à la normalité

L’annulation de la présentation du sondage sur la présidentielle commandé par la FES à un institut spécialisé ne devrait pas soulever une vague d’indignation dans l’opinion, le concept n’étant pas encore adopté par les Malgaches. Les organisateurs de la conférence qui devait avoir lieu se sont rangés aux arguments avancés par les autorités craignant de voir l’ordre public perturbé. L’initiative prise par le FES est louable, mais la pratique des sondages d’opinion n’est pas encore entrée dans les habitudes des Malgaches.

Campagne électorale ; retour à la normalité

La pression a été amicale. C’est le ministère des Affaires étrangères qui a signifié l’inopportunité de la tenue de cette conférence organisée par le FES. L’équipe de conférenciers s’est donc contentée d’annoncer l’annulation du rendez-vous lors d’une conférence de presse. Elle a précisé simplement que ce sondage aurait pu éclairer l’opinion sur l’importance que l’on donnait à la notion de grands et de petits candidats. Dans cette optique, cela aurait pu changer la perception des électeurs à qui on a présenté des « pseudos favoris ». Le débat aurait pu être ouvert, mais il aurait bouleversé l’ordre établi. On va donc revenir à une normalité qui arrange la classe politique. Les candidats s’étant préparés longtemps à l’avance et disposant de moyens importants sont décidés à imposer leur rythme dans la campagne présidentielle. Cette fois-ci, la force de conviction sera aussi importante que les shows électoraux. Néanmoins, on ne pourra pas mesurer véritablement leur véritable impact sur les électeurs. Notre démocratie est encore balbutiante. La manipulation peut pervertir l’opinion de citoyens peu avertis. Les chiffres qui peuvent être avancés seraient susceptibles d’influencer le choix des électeurs. On peut cependant se référer à cette réflexion d’un internaute : « Vous pouvez dire tout ce que vous voulez ! J’ai forgé mon opinion et vous ne ferez pas vaciller mes convictions. »

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.