Le rôle incontesté de la CENI



Jacaranda

Après la publication des résultats officiels du premier tour de l’élection présidentielle, la CENI est confortée dans sa fonction de commission électorale nationale indépendante. Toutes les critiques qu’elle a subies se sont révélées infondées et durant ce deuxième tour, elle va s’assurer du bon déroulement du scrutin. Les leçons de ce premier tour ont été nombreuses et elle va essayer de remédier à certaines anomalies. Le processus électoral va être mené à son terme comme il a été prévu.

Le rôle incontesté de la CENI

Les contestations ont été nombreuses durant ce premier tour de la part des candidats. Les membres de la CENI ont tenu bon et ont continué le travail de dépouillement des P.V. Ils ont expliqué maintes et maintes fois son fonctionnement. Malgré les attaques qui ont été lancées contre eux, ils ont mené leur tâche jusqu’à son terme. Les résultats provisoires qu’ils ont publiés n’ont pas tellement différé de ceux de la HCC. Plus personne, à présent, ne conteste leur rôle. Ils ont commencé les préparatifs de ce deuxième tour dans la sérénité. Il n’est plus possible de réviser les listes électorales, mais des efforts seront faits pour permettre à certains électeurs n’ayant pas voté de participer au vote. Les deux candidats figureront sur un bulletin unique et garderont leur numéro respectif. La campagne électorale débutera le lundi 03 décembre et elle sera régie par les textes en vigueur. On doit s’attendre à un véritable débat d’idées, mais non à des attaques personnelles. Chaque candidat est d’ailleurs conscient de l’inefficacité de ces pratiques car les électeurs sont devenus plus clairvoyants qu’auparavant. Si cela se produisait, la CENI rappellerait à l’ordre celui qui le ferait. Les interventions sur les chaînes publiques se feront en toute équité. La période qui court du lundi 3 décembre au lundi 17 décembre devrait être mouvementée, mais exempte d’incidents car les deux adversaires qui vont s’affronter au deuxième tour sont conscients de leur responsabilité.

Patrice RABE

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. – 50.000 à 100.000 têtes à sacrifier pour vraiment retrouver ny HASIN’NY MALAGASY. Ils sont tous pourris et vendus à la solde des Occidentaux.

  2. On fait avec la CENI et la HCC actuelles . Rien à discuter là dessus . C’est à chaque candidat de prendre les dispositions efficaces pour contrôler le bon déroulement du scrutin En attendant Dada va présenter ce soir  » manifesto  » à 20h30 sur trois chaînes : KOLO TV ; VIVA et TV PLUS . Les ZD auront les salives dégoulinantes .

  3. si l’on devrait opter la démocratie sauvage il serait préférable d’abroger toutes les lois-certains ont de la verve dans les reseaux sociaux mais ont le museau musolé ailleurs-prenez le micro pendant toutes la propagande et on verra la suite

  4. On n’a pas de leçon à recevoir des ZD en terme de débats démocratiques . Les insultes et les critiques acerbes sont dans vos gènes . Par votre fanatisme imbécile on ne peut qu’entrevoir de la mauvaise foi . D’ailleurs il y a des articles pas très sympa pour votre Dada tous les jours dans la gazette de la grande île , faux-culs comme vous êtes vous n’aurez jamais les couilles de faire vos commentaires de bas étage sur leur site .

  5. Bravo la CENI. Les chiens aboient la caravane passe …

  6. Oh la la ! On ne peut pas cadrer un débat dans des circonstances pareils ! La parole est libre et ce n’est pas d’insulter ou attaquer de dire la vérité sur la prise du pouvoir dans la rue! (suivez mon regard)! Matoa manahy ny ratsy sahady dia ao raha !

  7. Et vous appellez ça « Démocratie ».

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.