Nécessité d’un retour aux fondamentaux d’une campagne électorale

Le déroulement de la campagne électorale suit une logique qui n’est pas forcément du goût des simples citoyens. Dans les deux camps, le ton se fait plus mordant et les attaques contre chaque candidat se multiplient. C’est flagrant sur les réseaux sociaux où les affaires du passé  sont complaisamment rappelées.  Les journaux ne sont pas en reste et les titres qui sont à la une sont de la même veine. Les électeurs qui veulent choisir en connaissance de cause n’y trouvent pas leur compte.

Nécessité d’un retour aux fondamentaux d’une campagne électorale

C’est  l’avenir du pays pour les cinq années à venir qui est en jeu. Les citoyens qui n’ont aucun parti pris sont décontenancés par la tournure prise par la campagne électorale. Les attaques personnelles ont supplanté les questions de fond. La polémique a pris le pas sur les véritables problèmes dont il faut pourtant parler pour éclairer l’opinion des  électeurs. Le premier face-à-face télévisé n’a pas rempli ce rôle, et ce sont des sujets plus terre-à-terre que les communicateurs ont décidé de mettre en exergue. Les pseudo-révélations se sont multipliées cette semaine. Cela n’enrichit pas le débat qui devrait pourtant  permettre aux électeurs de choisir en connaissance de cause. Il est nécessaire que les programmes de chaque candidat soient bien expliqués. Il faudrait voir comment ils seront financés. Les candidats ont l’obligation d’être convaincants quand ils en parlent. Sans entrer dans les détails, ils montreront la faisabilité de leurs projets. Il n’est plus question de vendre du rêve, mais d’être concret.  Pour le moment, on ne voit pas du tout cela dans les reportages faits sur  les interventions des candidats lors de leurs meetings. Il est plus que temps de revenir aux fondamentaux d’une véritable campagne électorale. Une partie importante de l’électorat est encore indécise. Elle doit être convaincue par des arguments solides. Le recours aux polémiques stériles est à bannir.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est plutôt les jeunes écervelés qui entretiennent leurs cimetières aveugléments!depuis la transition rajoelina volait l’or et le bdr malgaches’le journal lakroa en alerta en ce temps,avançait même qu’une ong citait son nom-rajoelina veut dilapider nos ressources pour s’en pavaner à dibai et enterrera ces jeunes écervelés dans les FOSSES A OR-bulletin de santé?au début du débat du 9 quand ra8 parlait du coup d’etat rajoelina tonnait que les malgaches veulent savoir les programes non pas des denigrements or que tout au long du débats c’est rajoelina qui ENVENIMAIT!rajoelina déconne!Par deux fois rajoelina occupait le studio de tvplus.Lors de la première intervention il annonçait que les soins le l’hopital manarampenitra seront gratuit.A la deuxième apparition rajoelina martelait qu’il n’a pas dit cette gratuité des soins! Tsy menatra ny mivadi-dela Rajoelina,izy no mila bulletin de santé!Odiany sasy adala fa ny fanonganany fanjakana no tsy nahatanteraka ny map sy ny 4L,fa may hanorina 4étoiles any dibai

  2. RABEHARIVELO, vous avez un problème de santé ? donc vous savez ce qui vous reste à faire, soignez par la même occasion votre mental car ça craint

  3. RABEHARIVELO, si je vous lis, je pense donc que pour vous, votre père – si vous avez la chance encore de l’avoir à côté de vous,- ne sert plus à grand chose!!…il va crever très vite et il vaut mieux qu’on l’enterre tout de suite, et quand on est plus jeune on est forcément immortel!..
    en ce qui concerne de projet d’un soit disant d’un président malagasy!.. , permettez moi juste de sourire!!…

  4. Si on écoute les gens vieux Ray etc on recule question quand vous aviez google.donc avance laisse les vieux entretenir leurs cimetière…

  5. Les fondamentaux d’une campagne repose en premier lieu sur un projet de société .Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent . La transparence veut aussi qu’on sache sur les financements et surtout un élément primordial : l’état de santé mental et physique des prétendants à la magistrature suprême . Autrement un BULLETIN DE SANTÉ s’impose à Marc RAVALOMANANA sur couper court éventuellement ou non aux rumeurs insistantes .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.