L’espoir d’un samedi : Sans débordement

Ce samedi est un jour qui recèle beaucoup d’inconnus. La manifestation organisée par le KMMR va  peut-être( marquer le début d’une grande crise postélectorale ; Cette crainte est cependant balayée d’un revers de la main par les « zanak’i Dada » qui s’érigent en défenseurs de la vérité et de la justice. Le rassemblement d’aujourd’hui va avoir lieu sous haute surveillance, les circonstances dans lesquelles il va  se dérouler, n’écartent pas les incidents orchestrés par des provocateurs.  Mais la crainte  n’est peut-être pas justifiée car les personnes qui vont venir sont des gens responsables.

L’espoir d’un samedi : Sans débordement

La campagne de communication du KMMR s’est intensifiée ces derniers jours. Elle essaie de mobiliser l’opinion  pour qu’elle vienne grossir les rangs des partisans de Marc Ravalomanana. Le camp d’en face n’est pas  inactif et il tente de discréditer le mouvement en train de se former. Il essaie de dissuader la population de venir sur la place du 13 mai. Il le fait de manière habile et ses conseils font réfléchir  ceux qui ne veulent pas de désordre. Ce sont donc les plus convaincus qui seront présents. Les observateurs vont donc analyser la teneur des discours qui  seront  prononcés aujourd’hui sur le parvis de l’hôtel de ville. Les ténors du KMMR seront tous là et on attendra avec intérêt le contenu  des propos du candidat n°25.  Il est question de dénoncer toutes les anomalies de cette élection.  Le refus de cautionner les résultats provisoires de la CENI sera un des leitmotivs des interventions des orateurs qui devraient se succéder. Le renouvellement de la mise en garde du préfet interdisant la manifestation peut amoindrir  l’affluence sur place. Les forces de l’ordre ne quadrilleront pas la place du 13 mai, mais se posteront aux alentours pour empêcher les débordements. Ce samedi n’est  pas un jour à  craindre car la population n’a pas l’intention de donner crédit aux oiseaux de mauvais augures. La HCC est à même de mettre toutes les parties d’accord en disant le droit et rien que le droit.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.