L’insécurité encore : et toujours

Jacaranda

L’insécurité s’invite toujours dans le quotidien des Malgaches en ce début d’année 2019. Elle est toujours là et se manifeste de manière insidieuse alors qu’on pensait à une accalmie. Les services de sécurité qui ont été réorganisés ont pourtant adapté leur dispositif pour parer aux menaces qui restent encore présentes. La psychose d’enlèvements d’enfants a mis en émoi les Tananariviens, mais elle a été dans la plupart des cas infondée, mais les attaques à main armée et les tentatives de kidnapping sont des réalités que l’on ne peut pas nier.

L’insécurité encore : et toujours

Les services de sécurité sont sur le qui-vive et on n’a jamais vu autant d’agents de la force publique dans les rues. Mais l’audace des malfaiteurs est telle qu’ils arrivent parfois à passer à, travers les mailles du filet. Hier la diligence des gendarmes a permis de déjouer une tentative de kidnapping au 67 HA, mais à Tanjombato, le jeune « karàna » a payé de sa vie la barbarie de ceux qui voulaient l’enlever. Les responsables des forces de l’ordre avaient dit qu’ils avaient pris la mesure du phénomène. Le rapt qui a eu lieu à Antsiranana dernièrement et qui s’est conclu de manière heureuse, montre qu’il ne faut jurer de rien. Ce qui s’est passé hier montre qu’il faut rester sur ses gardes. Les enlèvements d’enfants dont on a parlé régulièrement relèvent de la psychose, mais obligent les parents à redoubler de précautions lorsqu’ils surveillent leurs enfants. Le phénomène des réseaux sociaux amplifie les rumeurs et il faut mettre un frein à ce qui pourrait ressembler à de l’abus. Les autorités en place ont la tâche délicate de rassurer une population qui attend beaucoup d‘elles. Elles savent qu’elles sont tenues par une obligation de résultat. Le problème de l’insécurité ne va pas se résoudre facilement, mais des efforts encore plus accrus devraient être fournis.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.