Conflit de la Jirama : un conflit à désamorcer très rapidement

Jacaranda

C’est un véritable bras de fer qui est en train de s’engager entre les syndicats de la Jirama et leur directeur général.  Ce conflit  va  déboucher si aucune issue n’est trouvée sur  un blocage total de la situation.  On n’en est pas encore là, mais la détermination des syndicalistes est réelle. L’échec des négociations entre les deux parties devrait amener, si cela est  nécessaire,  la médiature à entrer en lice. Mais on n’en est pas encore là et le pire peut encore être évité.

Conflit de la Jirama : un conflit à désamorcer très rapidement

Ce n’est pas la première fois  qu’un conflit  entre  la direction et les employés  survient à la Jirama. Jusqu’à présent, l’issue avait toujours été défavorable aux seconds. Ces derniers n’avaient jamais eu gain de cause, certains d’entre eux étant même licenciés. Cette fois-ci, l’inspection du travail ne les a pas désavoués et a jugé leur action justifiée. Les négociations entamées entre les deux parties n’ont pas  abouti, à la démission du directeur général, étant l’une des revendications. L’étape suivante est donc la  grève, la demande ayant été déposée de manière légale. Les actions envisagées se feront par  étape. Dans un premier temps, un service minimum sera assuré. Une lettre a été déposée au siège de la médiature à Isoraka pour   demander son arbitrage. Ce sera donc une instance reconnue qui écoutera les deux  parties.  L’une des demandes des syndicalistes est  l’application de la  décision de justice demandant la réintégration des  employés licenciés. Sans  prendre parti pour qui que ce soit, chaque camp  devrait  assouplir ses positions. Si la médiature n’arrive pas à trouver un consensus. ll sera peut-être temps de s’adresser aux plus hautes autorités. On ne doit pas envisager la politique du pire qui peut déboucher sur des mesures répressives. La grève commence aujourd’hui et elle ne devrait pas avoir de répercussions chez les usagers, mais si  elle va crescendo, alors  de  véritables problèmes surgiront.

Patrice RABE

Blueline Air Fiber

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. ekena fa misy tsy mety ny fitantanana-izahay mpanjifa dia mahafantatra fa mizaka ny fisondrota-bidy vokatry ny tsy fandoavan’ny ngeda sy ratrimo vidin-jiro sy ny gaboraraka fa ts dia ilay antony dradradradraina eto loatra akory manginy ireo kolikoly sy halatra poteaux ary fil ataon’ny mpiasan’ny jirama @ mpanjifa izaho izao manoratra izao dia nianjadiany. Izany mpiasa voaroaka izany tsisy idiran’ny rano sy jiro ampiasainay mpanjifa ka mba tsy hisian’ny fitsaram-bahoaka dia aoka ho roahin’ny fanjakana izay mandrahona hanapaka rano sy jiro na manatanteraka izany. Anjaran’ny inspection de travail no manery ny mpitondra @ jirama fa ts tokony hionona ho mpanorohevitra ny mpiasa fa raha ts izay ts misy ilàna azy ka foany fa mandany vola fahatany

  2. Pourquoi mon commentaire est il censuré

  3. Très juste qu’ils commencent par faire fonctionner leur logiciel de facturation qui pour l’instant vous débite gentiment deux fois de la même facture via la banque pour ceux qui sont domiciliés ,car ce n est sûrement le dg qui changera quoi que ce soit

  4. Qui sont-ils ces syndicalistes à la noix et qui se prennent pour Dieu le Père en menaçant de couper l’eau et l’électricité ? Qui sont-ils ces syndicalistes qui ont volé aussi la Jirama ?
    De quel droit s’arrogent-ils ces espèces de politicards de seconde zone en manque d’inspiration et qui ne savent même pas ce qu’est le syndicalisme ?
    C’est vous qui allez payer nos factures après ! Et ne vous défilez pas. On va bien voir !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.