Le projet ambitieux de la reforestation

Jacaranda

L’engagement du  nouveau régime en faveur de la reforestation de Madagascar est très fort si l’on s’en tient aux engagements pris récemment. Le  président Andry Rajoelina l’a réaffirmé lors de son discours au sommet « one planet » de Naïrobi. On ne peut donc que souscrire à cette volonté très ferme de réparer les  dégâts causés par le laxisme et le laisser-aller de ces dernières années. Les paroles sont fortes, mais maintenant, il faut passer aux actes et  le nouveau pouvoir doit veiller à mener jusqu’au bout les mesures qu’il a prises.

Le projet ambitieux de la reforestation

Les participants au sommet de Naïrobi ont pris acte des promesses  du président  Andry Rajoelina, et  ils  l’ont accueilli avec une certaine sympathie. Il a pu dire à juste titre qu’il avait  pris des décisions importantes lors de son ascension au pouvoir. On peut en effet se référer à ce qui a été annoncé lors d’un des conseils de ministres. Il y était question de reboiser des dizaines de milliers d’hectares par an et de mettre à contribution une grande partie de la population.  Il s’agit d’un devoir national et il faut susciter un véritable élan pour réparer les immenses dégâts causés par l’homme.  La volonté est affirmée, mais il faut arriver à tenir ces engagements.  On attend donc une véritable campagne pour conscientiser  des citoyens qui  ont assisté passivement à la destruction de leur environnement. Cela nécessite des moyens humains et financiers.  Il est donc nécessaire de prioriser ce programme de reboisement qui a été établi.  C’est un projet qui va être mené sur plusieurs années.  Il est ambitieux et il requiert l’adhésion de tous.  L’exemple vient d’en haut et  on attend  le retour du  chef de  l’Etat auréolé du succès qu’il a rencontré à Naïrobi. Il a lancé la campagne de reboisement et  il doit maintenant être le moteur  de l’opération reforestation qu’il a initiée.

Patrice RABE

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. sarotra dia sarotra satria ny olona mpandoro tanety anie ka le any ambanivolo be any, tsy mahita internet, tsy mahita gazety, tsy nahazo anitony sensibilisation itony, tsy hay hoe atao akory ny fomba hi eduquer-na azy
    de mbola tohizany soa aman-tsara ny doro tanety, isika reraka mamboly hazo

  2. force est de reconnaitre que le reboisenent n’est pas une bete rare car chaque année on s’y attelle mais ce n’est que feu de paille car meme pas deux mois apres on se retrouve à zero. On a beau planter 100(cent)arbres par citoyens par an,sans suivi,c’est peine perdue comme voilà 60ans. Il fant arroser les plants,donc il faut des personnes payées pour arroser,il faut de l’eau et des arrosoirs. A part ça,ce n’est que du bla bla,de l’enfantillage ou promesse d’ivrogne

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.