La réalité, côté pile ou côté face

Jacaranda

Le président de la République continue à réaliser ce qu’il avait promis lors de la campagne présidentielle. Il montre qu’il est un homme de parole. Cependant, cela ne peut pas masquer les difficultés auxquelles son régime se heurte en ce moment. Il s’aperçoit que gouverner n’est pas facile et remettre de l’ordre dans les affaires d’un pays requiert beaucoup d’efforts. Des travaux sont mis en chantier et on en verra les  résultats dans quelques mois, mais dans le même temps, il faut résoudre des problèmes qui exaspèrent la population.

La réalité, côté pile ou côté face

Tout le monde s’accorde à dire que le quotidien des Malgaches n’est pas facile. C’est ce contexte morose que le régime actuel doit effacer. Il doit s’efforcer de résoudre les problèmes qui se présentent. Celui du manque d’eau n’est pas le moindre et il doit essayer de calmer la grogne qui s’est installée. Le Premier ministre descend sur  terrain avec les responsables de la  Jirama pour trouver des solutions, mais la réponse est laconique : la satisfaction complète des besoins en eau n’aura lieu que dans quelques mois après la réalisation  des travaux nécessaires. Il est difficile de lui jeter la pierre car il doit gérer une situation dont il a hérité. Mais les usagers ne voient que les épreuves qu’ils endurent. L’émeute qui a eu lieu ce week-end est lui aussi symptomatique de l’état d’esprit d’une population qui éprouve une certaine défiance vis-à-vis des forces de l’ordre. Cette fois-ci, c’est le comportement de certains de ses membres qui a été à l’origine de cette explosion de colère. Il s’agit d’une rancœur qui couvait depuis longtemps. Les autorités font tout pour apaiser la tension. Elles savent qu’elles marchent sur des œufs. Le ministre responsable sait qu’il doit agir fermement, mais avec sang-froid pour ne pas prêter le flanc à la critique. Il y a toute une série de bavures qui ont auparavant terni l’image de la police. Quel aspect l’opinion va-t-elle retenir aujourd’hui ? Celui d’un président tout sourire lançant en grande pompe les travaux qu’il a promis de faire ou l’autre plus sombre d’une situation moins reluisante. Côté pile ou côté face, le décor n’est pas le même.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.