On prend les mêmes et on recommence ?

Jacaranda

A vos marques, prêts, partez… ! Et puis, non ! Ce jour est, certes, celui indiqué pour le début de la campagne pour les législatives, mais nul besoin de regarder les starting-blocks, ni d’attendre le coup de feu en guise de signal de départ, car la campagne a bel et bien déjà commencé, depuis des semaines.

 

On prend les mêmes et on recommence ?

 

Comme la précampagne – que nombre de citoyens considèrent, à tort ou à raison, comme un faux départ – est entourée d’un flou pour ne pas dire un vide juridique, elle ouvre la voie à toutes les interprétations, même si du côté de la CENI, des explications ont été apportées. Sur le terrain, le constat est le même : on peut quasiment tout faire, sauf dire « votez pour … ». Mais le rideau est maintenant tombé sur la précampagne. Place aux choses sérieuses.

Nous voilà donc replongés dans l’atmosphère de la campagne électorale, cinq mois après celle du second tour de la présidentielle, en décembre 2018. Alors, on prend les mêmes et on recommence ? Car bien que la présidentielle ait déjà eu lieu, le désigné vainqueur semble continuer à faire campagne. La partie adverse, pour sa part, admet avoir perdu l’aller, mais annonce un « retour gagnant » en faisant élire le maximum de ses poulains aux législatives. On assiste donc à une nouvelle course, mais le tracé semble être le même. Aura-t-on besoin de recourir à la photo finish pour déterminer le vainqueur ? Peut-être pas, mais dans tous les cas, les dés sont loin d’être jetés pour les plus de 800 candidats en lice. Les candidatures sous la bannière orange et celles des cravates rouges, ne sont pas les seules à vouloir se frayer un chemin vers Tsimbazaza. Des candidats indépendants pourraient jouer les trouble-fêtes, préviennent certains. Mais ne nous y méprenons pas, car nombreux parmi les « indépendants » ne sont pas pour autant des candidats « sans étiquettes », loin de là. Ils pourraient trouver très rapidement leur voie pour grossir les rangs d’un camp, ou d’un autre.  On prend les mêmes – ou presque, et on recommence.

Pour les trois semaines à venir, l’heure est aux sonorisations mobiles bruyantes, aux crapahutages dans les dédales insalubres des bas quartiers, aux affiches plus ou moins convaincantes, aux T-shirts  que les passants s’arracheront, et peut-être aux chansons-hymnes qu’on semble avoir déjà entendu. Bref, on prend les mêmes et on recommence ! A l’électeur donc de séparer le bon grain de l’ivraie. A moins qu’ils ne soient tous, ou presque, de l’espèce cette graminée toxique qui risque de gâter la récolte…

Hanitra R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Restons raisonables et sans parti pris! Pour les legislatives du 27 Mai,les Malgaches vont soutenir leur Président,Andry Rajoelina,en votant massivement IRD (Isika rehetra Miaraka amin’i Président Andry Rajoelina). Objectif: dévéloppement rapide du Pays

  2. Merci à vous Mme Hanitra R. …encore une de vos prouesses que j’admire…le sujet est réel et la façon dont vous le narrez m’est vraiment éblouissant..j’espère bien que vous resteriez toujours neutre (comme moi)…continuez comme ça..et bon courage

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.