Le danger d’une démographie galopante

Jacaranda

Le chiffre de 25,4 millions d’habitants dans la  grande île, annoncé il y a quelques jours, a de quoi donner le tournis. Et on annonce qu’il doublera certainement dans les 30 années à venir si l’on n’organise pas une régulation de naissances. Le problème ne serait pas si grave si le pays connaissait un développement économique harmonieux, mais dans les circonstances actuelles, il est encore difficile de penser sortir très vite de cette pauvreté qui nous empêche de rejoindre le peloton des nations émergentes

Le danger d’une démographie galopante

L’élément humain est une richesse que  l’on ne peut pas nier, mais il peut devenir aussi un handicap si l’‘environnement dans lequel il évolue est vicié. Le pays a d’énormes potentialités, mais elles ne sont pas exploitées comme il le faut et  la population ne jouit pas de conditions économiques favorables pour pouvoir vivre décemment. La grande majorité des 25,4 millions de Malgaches vit  sous le seuil de la pauvreté. Et la situation peut devenir encore plus dramatique si le taux de croissance démographique reste le même. La solution préconisée par le ministre des finances lors de la présentation des chiffres du dernier recensement, est la limitation de naissances. Cette préconisation qui a été faite, va dans le bon  sens, mais il est nécessaire de mobiliser d’énormes moyens pour convaincre une population encore peu favorable à la limitation de naissances dans sa grande majorité.  Le rapport qui a été  fait en début de semaine n’a pas provoqué de véritable remous dans l’opinion publique, et pourtant il est alarmant. L’état doit être en première ligne pour mener une véritable bataille contre une démographie galopante . Une campagne de planning familial va bientôt être lancée, mais   le doute s’est déjà  insinué dans l’esprit  des  acteurs sur le terrain.  La prise de conscience d’une véritable épée de Damoclès par tous les Malgaches  doit être effective.

Patrice RABE

Share This Post

10 Comments - Write a Comment

  1. Si la démographie galoppante est la cause de la pauvreté, la limitation des naissances serait la source du développement ! Ce n’est pas aussi simple. Des pays ont réussi avec des taux de croissance démographique élevés et d’autres, comme Mada, ont sont des victimes. L’Europe et le Japon et même la Chine ont d’autres problèmes après des décennies de planning familial. Cherchons les causes profondes ailleurs pour trouver les bonnes solutions au lieu de discuter sur un facteur qui ne serait peut-être qu’une cause moins importante. Pareto, vous connaissez.

  2. Merci zeuro, tout à fait d accord avec vous , Madagascar est encore sous peuplé (pays aussi grand que la France , mais trois fois moins peuplé..) Il y a comme une campagne pour la dénatalité soutenu par les occidentaux à Madagascar sous couvert de planning familial etc..relayée par des journalistes et des politiciens écervelés qui suivent les directives des bailleurs de fond…

  3. Oui, absolument tout à fait d’accord à 100% sinon plus
    L’anonymat dans les réseaux sociaux doit faire l’objet d’une réglementation pour éviter les dérives. . .
    Mais le Président Macron n’ignore pas non plus que l’anonymat est à la base de son mandat en ayant permis à ses concitoyens d’exprimer leurs convictions les plus intimes . . . à travers un vote anonyme. . .
    Mr Macron est un politicien et un excellent.
    Je m’abstiens de reconnaître dans ses déclarations l’oeuvre du Saint Esprit.

  4. @ ZEURO
    Toujours un plaisir de débattre entre gens « civilisés » malheureusement ce n’est pas toujours le cas avec certains fanatiques bornés que vous avez eu certainement l’occasion de pister sur ce site . On sera toujours dans un grandeur d’esprit certain tant que la tolérance et le respect sont de mise .Les divergences d’opinion feront le charme des débats démocratiques. Toutefois je suis totalement en phase avec Emmanuel Macron quand il envisage un projet de loi interdisant l’anonymat dans les réseaux sociaux . Dans la vie on doit pouvoir assumer en homme ou femme responsable . A bon entendeur salut !

  5. @RAKOTONIRAINY

    Vos remarques sont à la juste hauteur de mes propos provocateurs et choquants mais que j’assume pleinement.
    Hélas, il nous faut parfois être ainsi pour arriver à un débat.
    Autrement, la pensée unique en tout cas celle que nous impose les plus puissants que nous l’emporte toujours et nos journalistes y compris nos meilleurs se font involontairement leurs interprètes et ambassadeurs.
    Merci pour votre réaction. Elle ne me déplaît pas. Au contraire.
    Pour ce qui est de la démographie galopante, effectivement.
    Toutefois, je me permets d’être l’ambassadeur de ceux qui s’opposent au planning familial comme solution.
    Nous avons les moyens et les instruments pour contrôler les naissances.
    Mais a-t-on le droit de les utiliser?
    Au plaisir de continuer cette conversation ou débattre d’un autre sujet plus tard au gré des articles qu’on nous donnera à lire.

    Je vous respecte.

    zeuro

  6. Contrairement à ce que dit Rakotonirainy c’est pas uniquement les catho ( copié/collé du modèle franco-francais !) qui favorisent les enfants nombreux mais aussi et surtout les tres influents églises réformées : FKJM, Pentekotsies, advantises, les sectes protestantes qui pilulent partout à Mada !
    Ailleurs , meme à dago, les autres religions aussi sont contre tout type de planification famialae, oute forme de contraception, alors ce n’est certainement pas l’apanage des catho…

    @zeuro, Dago n’est pas surpeuplé, loin de là , on est a peu pres 40 hab/ km2.
    C’est rien par rapport eux pays asiatique ou européens.

    Mais, avant, jusqu’en 1975, les gasy viviaient bien, pas besoin d’êttre à 100 milions pour vivre bien…
    C’est donc pas une histoire de nombre.

    Il est temps de sortir de enfants= richesses, raha tsy velogna akory ny tsaiky !

    Izay tompoko.

  7. @ ZEURO

    Mes remarques sur vos posts seront certainement interprétées d’une virulence inouïe mais c’est une question de choix de type de société et un enjeu de développement endogène pour Madagascar . Vous pouvez me donner tous les noms d’oiseaux mais ça n’enlève en rien à mon envergure sociale surtout je n’ai pas démérité . A mon humble avis la condescendance n’est pas un trait de caractère des intellos en majorité . On ne peut pas être plus de mauvaise foi quand on évoque l’avenir d’un pays classé au rang de 5ème parmi les plus pauvres de la planète . Au risque de vous décevoir je suis formellement contre la GPA ou grossesse pour autrui plus précisément les « mères porteuses » par contre je suis à l’avant-garde dans le combat de la préservation du droit des
    femmes à l’IVG ou la PMA ( procréation médicalement assistée ) tout comme la conservation des ovocytes . Je suis un homme de gauche pour la « solidarité  » et en même temps un homme de droite pour l « économie libérale » .Pour mon pays les récents statistiques démographiques montrent que les concentrations humaines sont surtout dans les hautes terres et si on parle de planning familial il faudrait cibler ces contrées .La lutte contre la pauvreté sera vide de sens si on n’intègre pas la croissance démographique c’est le BA-BA . On évoque souvent la différence de PIB entre nous et l’île Maurice mais on a tendance à oublier le nombre de la population et la superficie de cette île voisine . Le système offshore et le tourisme de haute gamme chez eux sont une autre histoire . Enfin pour terminer je suis ravi que les lignes bougent à Madagascar et que la classe politique commence à prendre conscience de ce facteur primordial qu’est la démographie galopante . Il faut vraiment être un économiste de pacotille pour faire l’impasse à cette nouvelle donne . Alea jacta !

  8. @RAKOTONIRAINY
    Tu écris bien le français et comme la majorité de nos intellectuels, tu es pédant, un peu présomptueux et hypocrite et j’ajoute . . . de mauvaise foi.
    Oui, avec votre mode de pensée (on appelle ça la pensée unique) tu ouvres la porte à toutes les horreurs : la stérilisation forcée, la légalisation de l’avortement, l’euthanasie, le mariage entre personnes du même genre . . . Ou à dire tout au moins qu’il n’y a pas que du mauvais .
    Non cela ne peut être bien.
    En plus, tu ignores une information actuelle et essentielle qui circule au niveau des chancelleries étrangères, bailleurs de fonds et autres partenaires : en fin de compte, les malgaches sont en nombre insuffisant pour assurer le maillage territorial et la maîtrise du sol. La population doit doubler pour atteindre une masse critique et permettre l’économie d’échelle au plan macro autrement les investissements en infrastructures restent non rentables.
    Ils ne te le disent pas parce qu’ils savent que tu ne peux pas accepter cette non-évidence pour le moment.

    Du coup, comme il faut créer des projets et dépenser des budgets pour nous endetter encore plus et dire que maintenant il faut promouvoir le planning familial. Créer en même temps des emplois bien rémunérés pour certains cadres nationaux et extrêmement bien payés pour les expats.

    Tu as l’air d’être cultivé, un jour tu sera plus intelligent et tu comprendra

  9. @ zeuro

    Vos commentaires relèvent de l’irresponsabilité point barre ! On peut ne pas douter que les paramètres macro-économiques ne sont pas vos points forts . Vous êtes encore dans un obscurantisme moyenâgeux . Certainement vous n’êtes pas loin des catholiques intégristes réactionnaires . Dire que le planning familial est un mal c’est de l’imbécilité pure et simple . Vous ne savez même pas en parlant de pays riches que si la Chine a réussi économiquement c’est justement par une politique drastique de limitation des naissance .Pareil pour l’INDE un des grands pays émergents actuellement . Votre inculture est si flagrante qu’on ne va pas s’y attarder .Ny ankizy no harena fa ny fandriana nanoavany azy tsy nisy noho ny fahantrana !

  10. Cet article est bien rédigé mais erroné sur le fond.

    Comment cet article peut sciemment taire le fait que les pays les plus développés sont ceux qui ont le plus d’habitants?
    Le planning familial, c’est le mal.
    Il est complètement à l’opposé du commandement divin.
    Nos dirigeants sont incapables de nourrir les malgaches avec les ressources qui sont mises à notre disposition. Le nombre d’habitants ne peut pas être la source de la pauvreté.
    Une population importante constitue la première ressource pour la production et forme la masse des consommateurs.
    Ne dit-on pas ny ankizy no harena?
    ….

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.