FIER-MADA

Jacaranda

On dit la France, la Belgique, le Luxembourg, le Sénégal et ainsi de suite. Mais faut-il dire La ou Le Madagascar ? C’est comme si on discutait du sexe des anges quoique la Bible elle-même précise que « ni ils se marient, ni ne sont même sexués ni ne meurent ». Seulement voilà, avec l’emploi du substantif masculin « ils », Saint-Matthieu lui-même semble prêcher le contraire.

FIER-MADA

D’une chose est sûre, Madagascar est une …île. Peuplée par des représentants des deux sexes. Ils et Elles sont fiers et fières d’être Malgaches. On l’a vu à l’occasion de la célébration de la fête nationale et vécu lors de l’épopée des Barea à la CAN 2019. C’était encore le cas avec la 21ème édition de la Foire Internationale de l’Economie Rurale de Madagascar qui a connu une affluence monstre, signe de la fierté des Malgaches envers les produits ruraux locaux et en principe bio. Celui ou celle (qu’importe le genre) qui a eu l’idée du sigle ou de l’acronyme FIER-MADA n’imaginait peut-être pas qu’il pourrait aussi signifier Fierté de Madagascar. Un pays (au masculin) et une nation (au féminin) dont le développement repose en grande partie sur le secteur de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche qui a rempli les 450 stands représentatifs de la Grande Ile. A la mesure même des milliers de visiteurs qui ont fait la mêlée autour du stade Makis à Andohatapenaka. Une des « zava-bita » durant la Transition par l’actuel président de la République qui a tenu à être présent à la cérémonie d’ouverture de FIER-MADA. Tout un symbole pour Andry Rajoelina qui entend justement redonner sa fierté à Madagascar et aux Malgaches. Le « ambompo- pirenena » constituait déjà  en 2009, une sorte de prémices à ses « velirano » 2019. Une décennie après, on a assisté à l’ « émergence » de la fierté nationale à travers les Barea et FIER-MADA. Un sentiment patriotique appelé à aller crescendo au cours de la prochaine consultation nationale sur les îles éparses qui a fait récemment l’objet d’un accord en conseil de gouvernement.  Après la communication verbale, Ils et Elles (les Malgaches) attendent le passage à l’acte puisque l’appartenance de ces îles éparses à Madagascar ne prête pas à discussion, contrairement au sexe des anges.

R.O

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.