Une opposition réduite : au silence à l’Assemblée

Jacaranda

La loi sur le statut de l’opposition  a été votée à l’Assemblée nationale et  elle l’a été sans la participation des députés TIM qui ont préféré quitter l’hémicycle  après avoir pris connaissance du texte. Ces derniers ont eu le sentiment que  tout a été fait pour que l’opposition ne joue aucun rôle à l’Assemblée, mais en filigrane  pour empêcher Marc  Ravalomanana d’en prendre la tête . C’est maintenant  en dehors  du parlement que  l’ancien président va pouvoir faire entendre  sa voix. L’Assemblée est cependant souveraine  et la  majorité a dicté sa  loi.

Une opposition réduite : au silence à l’Assemblée

C’est  un statut de l’opposition  vidé de  toute sa  substance  qui a  été présenté dans la loi  votée par la majorité présidentielle.  C’est un  rôle tout à fait symbolique que l’opposition va jouer dorénavant. Elle n’aura pas de poste de vice-président comme le prévoit la constitution. La réaction des députés du groupe parlementaire TIM  ayant décidé de quitter l’hémicycle  s’explique donc aisément. Dorénavant, il n’y aura aucune voix discordante à l’Assemblée.  Le régime n’aura pas à craindre de blocage de l’action  du gouvernement, étant entendu qu’il dispose d’une majorité écrasante au parlement.  L’opposition  réduite à la portion congrue  n’aura plus voix  au chapitre.  Les députés du parti TIM  affirment  que  c’est l’ancien président Marc   Ravalomanana que l’on veut cibler à travers  ce projet de loi. Cela ne devrait cependant  pas empêcher ce dernier de se faire entendre. Il a dit et redit qu’une opposition forte était nécessaire pour permettre l’exercice d’une véritable démocratie. Le régime qui  rencontre des difficultés dans la réalisation de son programme de développement  ne peut se permettre  d’être critiqué régulièrement. Il a pris les devants à l’Assemblée. Néanmoins, cela  suffira-t-il à  mettre au pas une opposition qui entend pleinement jouer son  rôle ?

Patrice  RABE

Share This Post

5 Comments - Write a Comment

  1. Il est nul ce Brandon Si seulement 26,77% ont voté pour le Président les 73,23% restants sont pour Ravalomanana d’après son raisonnement De toute façon ici on ne parle du statut de l’opposition mais pas de l’élection présidentielle ( qui est déjà close )

  2. Au lieu de débiter des imbécilités propres aux analphabètes et illettrés, la CAROLE a intérêt à dire quelque chose de de concret et valable qui va à l’encontre de ma démonstration. Si elle en a !! Mais j’en doute fort !
    Les insultes et autres gros mots si chers aux kongoroty comme la Carole montrent leur insuffisance intellectuelle.

  3. Il est vraiment malade ce BRANDON un crétin à court d’arguments et qui divague avec des raisonnements débiles et creux !

  4. @ Manana :

    Une opposition qui n’a que faire de la misère des ( et non “du” ) 90 % de la population ? Vous en êtes sûr ?
    Savez-vous au moins ce qu’est une opposition ? J’en doute fort !!
    La réalité est la suivante :
    – vous êtes élu au second tour à 55,66 %. Ok.
    – seuls 48,09 % des Malgaches ont voté dont 55,66 % pour vous. Ok.
    – cela signifie que seuls 26,77 % de tous les Malgaches en âge de voter vous ont choisi.
    – autrement dit : 73,23 % des Malgaches en âge de voter ne vous ont pas choisi. Et c’est la majorité malheureusement.
    Alors, sachez que l’opposition est nécessaire pour suivre si vous vous souciez de la misère de ces 73.23 % de la population qui constituent la majorité. Et cette majorité n’est pas IRD.
    Analysez bien les choses au lieu de dire n’importe quoi ! On voit bien que vous avez une peur bleue de cette personne et vous réagissez au premier degré !

  5. Une opposition à toute développement du peuple Malagasy? Une opposition qui n’a que faire de la misère du 90% de toute une population ? Cela ne m’étonne pas qu’on lui cloue le bec à ce…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.