La précampagne : est lancée

Le tirage au sort des candidats des communales pour leur placement sur le bulletin de vote a donc eu lieu hier. A Antananarivo, ce sont les cinq prétendants cités régulièrement dans les colonnes des journaux qui sont placés dans un ordre établi, sur le bulletin de vote. Autant dire que la proclamation officielle de la CENI jeudi prochain ne sera qu’une formalité. La précampagne va donc pouvoir bientôt commencer. Les premières déclarations d’intention vont être faites et l’on pourra juger de la volonté de chacun de redonner son lustre d’antan à la  Ville des Mille.

 La précampagne : est lancée

Cette  élection communale sera différente de celles qui l’ ont  précédée. On part pratiquement de zéro car ce sont des hommes nouveaux qui sont en lice dans cette course électorale. Aucun d’entre eux n’a de passif qui les handicape. Ils vont devoir déployer toute leur énergie pour convaincre des électeurs blasés, mais qui attendent ce nouveau souffle dont Antananarivo a besoin. Jusqu’à présent, les déclarations d’amour pour la Capitale se sont multipliées de la part de certains candidats, et cela a certainement ému une partie des habitants, mais il est nécessaire de les accompagner de projets concrets. Le temps est donc maintenant venu d’esquisser ce plan de réhabilitation de la Capitale. Pour le moment, on est encore dans le flou. On pressent cependant que les distributions de T-shirts et de billets ne seront plus de mise de la part de candidats voulant faire appel à la raison et au bon sens des électeurs. Les arguments vont se développer au fur et à mesure. Il faudra s’attaquer au laisser-aller et aux mauvaises habitudes qui se sont installées ces dernières années. Les cinq candidats vont certainement en parler. Cela ne sera que le début de la précampagne électorale.  Les jours à venir vont sûrement nous réserver des surprises.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire