Appel à un esprit d’apaisement

Ceux  qui  contestent le projet  Tana masoando ont des arguments à faire valoir.   Jusqu’à présent, ils n’ont pas été entendus. Le dialogue ne s’est pas instauré entre les deux parties. Pour se faire entendre, ils ont organisé des manifestations, mais cela a été fait  en pure perte puisqu’ils n’ont pas été entendus. Les promoteurs ont décidé d’aller de l’avant et le clash a donc eu lieu. L’annonce d’une grande manifestation ce jour n’augure rien de bon, mais l’appel à l’apaisement lancé par certaines associations  ne peut qu’être bénéfique.

Appel à un esprit d’apaisement

Le renforcement de la  sécurité à Ambohitrimanjaka avec  une présence accrue des   éléments de l’EMMOREG  sur les lieux à partir d’aujourd’hui est fait  pour empêcher les débordements. Les manifestations ne seront pas interdites selon le préfet, mais elles ne devront générer aucune violence. Pour le moment, on ne sait absolument pas quelle forme prendra la contestation des opposants. Jusqu’à présent, il s’agissait  de manifestations avec des banderoles. Ce qui s’est passé avant-hier a  pris de court les autorités convaincues d’avoir mis fin à  ce mouvement de protestation. La violence des manifestants présents sur place les a de toute évidence pris de court. La réponse apportée par les forces de l’ordre a été faite de manière improvisée. Les gendarmes pris à partie ont riposté à coups de grenades lacrymogènes, mais certains d’entre eux ont été blessés par des jets de projectiles. Est-ce pour cela que certains de nos confrères ont vu leur appareil de photos confisqué et les clichés pris effacés. ? La stratégie utilisée par les forces de l’ordre  a certainement été révisée et un maximum de précautions va être pris pour dissuader les débordements. La commune d’Ambohitrimanjaka devrait être en état de siège  avec  une présence massive des militaires. Le souhait émis par tout le monde est que les manifestations  se déroulent dans le calme.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Merci Marc pour ton analyse perspicace! Tena manaraka vaovao tsara ianao ka mahafantatra ny toetran’i Ravalo hatramin’izay sy ny fanatique mpanaraka azy. Secte angamba ity Tim….?

  2. MANJAKARAY
    Des élucubrations de donneurs de leçons qui cachent en réalité un parti -pris méprisable car malhonnête intellectuellement . Vos insinuations ne se basent sur aucun rapport édifiant et crédible . L’éthique sur tous les plans et le respect de l’environnement ne se décrètent pas à coups d’annonces pompeux et de récupération politique . Au final vous faîtes le jeu de ces adversaires de l’urgence de l’extension de la capitale par simples réflexes haineux et par populisme . Les organismes internationaux défenseurs de l’environnement ne sont pas aussi dupes que vous l’insinuez .L’histoire jugera !

  3. Le règlement de compte entre politicards ne doit pas occulter le fond du problème. Il y a des lois qui favorisent le dialogue mais auxquelles on ne fait pas appel.
    La sauvegarde sociale et environnementale n’est pas appliquée. Pas de respect des mesures comportementales ethiques et écologiques universelles. Attention aux conséquences sur votre image au niveau internationale si vous voulez ne pas considérer les avis locaux !

  4. La cause est entendue et les masques tombent . Les « mpandrava  » ce sont bien Ravalomanana et ses sbires . Les abrutis à Ambohitrimanjaka se laissent facilement manipulés par des politicards rejetés par le peuple aux élections . Ces mercenaires de Ravalomanana n’ont comme arguments à faire valoir que la haine viscérale et la jalousie morbide envers celui qui est réellement le « mpanangana  » d’une ville nouvelle !TENA TSY ZAKAN’NY LOHANY NY HAHAVITA NY TANAMASOANDRO !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.