L’offensive de la diplomatie russe en Afrique

Jacaranda

Le retour remarqué de la diplomatie russe en Afrique est un des faits marquants de cette deuxième quinzaine du mois d’octobre. Le sommet de Sotchi redonne au pays dirigé par Vladimir Poutine une importance qui lui permet de s’imposer encore mieux qu’auparavant sur la scène internationale. La photo des chefs d’Etat au côté du dirigeant du Kremlin n’est pas moins impressionnante que celle des sommets organisés par les Européens ou les Américains. Pour le moment, il n’a débouché sur rien de concret, mais il marque le début d’un rapprochement de la Russie avec un continent qu’elle a longtemps négligé.

L’offensive de la diplomatie russe en Afrique

La Russie a réussi à s’imposer comme une puissance incontournable sur la scène moyen orientale, en damant le pion aux Américains et aux Européens. Elle a réussi à faire accepter à la Turquie un cessez-le-feu et son plan de sortie de crise. Les Etats Unis et l’Europe reconnaissent l’importance de leur influence dans cette partie du monde. La diplomatie russe n’a cependant pas eu le même succès en Afrique où elle était moins active et elle a été devancée par celle de la France et de la Chine. Elle a réussi cependant sa percée en Centrafrique. Mais la Russie  reste très en retrait sur le plan économique et elle a une place marginale sur l’échiquier africain. L’organisation de ce premier sommet russo-africain entre dans le cadre d’une offensive diplomatique de grande envergure. Le succès est indéniable puisque 54 pays s’y sont fait représenter ; 43 d’entre eux l’ont été par leurs chefs d’Etat et de gouvernement. Cela dénote l’intérêt des Africains pour le pays de Poutine. On ne peut pour le moment parler que d’’un succès de curiosité, mais on doit convenir que l’Afrique veut s’ouvrir à d’autres partenaires sans pour autant mettre fin aux relations tissées auparavant. La Russie entend pérenniser ce genre de sommet qui lui, permettra de jouer le rôle qui lui sied sur le continent africain.

Patrice RABE

 

VIS26Z

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Quand on est pauvre,quand on a besoin de quelques choses, la simple diplomatie c’est d’accepter d’abord
    ce qu’on nous propose.
    Un exemple concret ,ce qu’ont fait les japonais après la guerre contre l’oncle Sam.

  2. Tout à fait d’accord,la Russie comme n’importe quel autre pays,peut trouver sa place en Afrique. Ce qu’il faut rappeler c’est :qu’ils soient, russes,européens,ou autres,ils sont tous pareils.Ils rechercheront toujours d’abord leurs propres intérêts,et après le reste suivra.Du moins c’est ce qui se passe, sauf si en face ils ont des partenaires qui savent ce qu’ils veulent et osent vraiment le formuler,ce qui est malheureusement loin d’être le cas .Les africains et en l’occurrence les Malagasysont trop gentils et n’ont jamais osé leur tenir tête,du moins c’est ce qui s’est toujours passé. Peut-être que les mentalités ont changé ? Wait and see…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.