Une affaire qui risque De faire du tort au pouvoir

Jacaranda

C’est un  véritable cafouillage qui a accompagné cette distribution des paniers garnis offerts par le président de la république. Le geste du chef de l’état était très généreux et  ne pouvait que réjouir tous ceux qui y avaient droit. Mais au final, il y eu beaucoup de mécontents , furieux   de la manière dont cet argent fut réparti. Cette prime qui était la bienvenue pour les bénéficiaires  s’est transformée  en cadeau empoisonné pour les responsables chargés de les distribuer.

Une affaire qui risque De faire du tort au pouvoir

C’est dans le secteur de l’enseignement que le problème est le plus visible. La fureur des  professeurs  n’ayant reçu que 9.000 ariary au lieu des 65.000 arirary annoncés a été à la mesure de leur déconvenue et elle les a poussés à faire cette grève qui paralyse plusieurs établissements à Tana et en province.   Ils ont expliqué les raisons de leur colère (voit par ailleurs notre article) et ils n ont pas l’intention d’arrêter leur mouvement.  La ministre a, elle aussi  ,pu  éclairer ses interlocuteurs sur les causes de ce cafouillage . Elle l’a fait avec beaucoup de bonne volonté. Maintenant qu’elle a pu  en donner les raisons, il lui faut t résoudre le problème ou au moins arriver à convaincre les enseignants grévistes de cesser le blocage des établissements.  C’est un sentiment d’injustice qui  en est la source  et la solution ne peut être que financière. Il faut donc que l’état vienne à la rescousse pour désamorcer une situation explosive. C’est la maladresse des responsables qui  en est à l’origine et qui risque se retourner contre le régime. Le gouvernement   a  chargé l’IGE  de faire la lumière sur cette affaire.  Des sanctions vont tomber, mais le mal est fait. Et la rancœur de ceux qui s’estiment lésés ne s’effacera pas facilement.   Des leçons  doivent être tirées et permettre de mettre en place un suivi des actions décidées par le pouvoir.

Patrice RABE

Share This Post

6 Comments - Write a Comment

  1. Faly mifamaly ianareo saingy adinonareo ny fametrahana ny fanontaniana hoe : fa mba vola avy aiza kay io nozaraina io satria tsy tao anatin’ny volavolam-panjakana?

  2. @MAMY
    A l’allure ou il va, le TGV ira droit dans le mur. Un an est passe et cote velirano, c’est plutot desert. Si vous ne comprenez pas, comparons cela a un examens de philo ou histoire de 5 heures. Apres une heure, la copie est encore vide et cote brouillon, c’est le neant. Juste le nom sur la copie, bien ecrit et surligne sujet recopie…

  3. @ Ralay

    Ah non vous n’allez pas saliver seulement pendant un mandat parce qu’à l’allure du TGV actuel il va sûrement rempiler … L’horreur ! Vous aurez 10 ans donc si dieu le veut à changer quotidiennement les couches de votre zombie à Imerikasinina …

  4. @MARC
    Il y a une notion en gouvernance qui vous manque. il faut avoir les moyens de sa politique et la politique des moyens. Ce gouvernement fait preuve de non professionnalisme. Champion des promesses mais la realisation laisse a desirer comme toujours. Eh beh…. encore 4 ans

  5. @ mpijery
    Ce régime a promis avec les moyens il n’y a rien à discuter ! C’est toute la différence si vous raisonnez honnêtement avec les magouilles à chaque niveau d’exécution . Maintenant laissons l’IGE faire ses investigations et vos remarques insolentes n’enlèvent en rien du caractère exemplaire et inédit de l’initiative présidentielle qui doit vexer ces prédécesseurs !

  6. C’est le propre de ce regime: ça promet monts et merveilles sans penser au moyen de les réaliser. Merci prezidà!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.